Sarami, princesse de l'enfer

Sarami, princesse de l'enfer

Titre original: 
Jigoku ni sarami chan
Auteur(s): 
Genre: 
Comique
Éditeur original: 
Shodensha
Éditeur français: 
Kanko (Milan)
Date de sortie originale: 
de 1998 à 2002
Date de sortie en France: 
Septembre 2006
Nombre de tomes: 
3
Nombre de tomes sortis en France: 
3 en 1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple (format bunko)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
318
Prix: 
6,90€
Rythme de parution: 
Terminé

Avis

"Méfiez-vous du style enfantin de l'auteur, qui vous montre des petits bonshommes à grosses têtes, il recèle bien des surprises ! Il vous rappellera quelque chose, mais quoi ? Le vieux dessin animé français Les dieux de l'olympe ? ou peut être encore Kowa de Toriyama ? Je ne saurais le dire pour le moment. 

Formellement Sarami se présente comme une succession d'histoire en 6 pages. Le volume se compose de 318 pages, pendant lesquelles l'histoire évolue bien que n'étant qu'une succession de petites scènes : Sarami ne réussi pas à organiser un pique-nique, Sarami frappe son amoureux faute de réussir à dévoiler ses sentiments, Sarami brûle les gens qui ne reconnaissent pas son talent de mannequin. A Sarami et son chef lapine, vient s'ajouter le "truc" couturier (entre autres) et chacune va avoir un chéri, mais comme ce sont des gaffeuses toutes les trois, on rigole bien à leurs dépends.
Je n'aime pas les mangas humoristiques comme Shin Chan ou Kimengumi (Le collège fou fou fou), bref je ne suis pas la cible de ce genre de manga, et pourtant, j'ai bien accroché :
Le dessin est très maîtrisé, pour ne vous donner qu'un exemple les quelques cases où l'auteur utilise des plongé-contreplongé sont très réussies. Il donne de bonnes expressions à ses personnages, que ce soit la coquetterie, la peur, la honte ou autre, bref un dessin qui fait passer beaucoup de choses, quoi qu'on en pense au premier abord.
Ce qui est agréable également dans ce manga, c'est cet "univers" bien trouvé, celui du rapport entre l'enfer et la terre, avec Sarami qui a un comportement désastreux, avec l'utilisation de fantômes, de devilomobile, et d'inspecteur momie que ça implique, bref il y a de l'imagination derrière le crayon, pour trouver tout un tas de situations rigolotes, sans jamais être répétitif, ou ennuyer le lecteur (deux grosses difficultés qui sont surmontés).  

On regretterait presque que ça ne soit pas plus long. Un manga à découvrir, car c'est un manga humoristique réussi, tant par le dessin que par le scénario." 

Docteur Spider, 27/09/06

Dans un genre similaire : Step

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici