Samouraï Usagi

Samouraï Usagi

Titre original: 
Samourai Usagi
Auteur(s): 
Genre: 
Samourai, humour
Éditeur original: 
Shueisha
Éditeur français: 
Glénat
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
8 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
8
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Détachable
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,50€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Voici venir un drôle de petit shônen mettant en scène des gamins. Bon, le gamin est marié à la gamine et il est samouraï en passe d'ouvrir son propre dojo, mais tous deux n'ont qu'une quinzaine d'années. J'ignore s'il était d'usage à l'époque de se marier si tôt. Toujours est-il qu'ici, ça m'a étonnée.
Qu'est-ce que ce manga nous raconte de beau ? Et bien une quête de réussite dans le domaine des arts martiaux, notamment au niveau du kendo. L'honneur est en jeu et la philosophie est au rendez-vous. L'humour est aussi présent, mais de manière ténue (du moins pour le peu que j'ai pu lire). Les personnages semblent d'un courage hors norme, notamment Gosuke. Sa femme Shino est attendrissante tant elle parait sage malgré son jeune âge. Adepte des lapins, elle inspirera son mari pour un tout nouveau style de combat : l'Usagi (qui veut dire lapin en japonais). On nous présente de manière fidèle (du moins il me semble) l'adage de l'époque concernant les dojos : certains sont soudoyés afin qu'ils perdent face aux enfants nobles. Ah, la triste loi de l'argent...
Graphiquement, c'est assez peu évolué. Les personnages font très gamins, ils ont les yeux aussi grands que la bouche (et inversement parfois). Ceci dit, on retrouve quelques fois un trait plus mature, voire sage. J'ai trouvé certaines cases pleines de sérénité. Niveau ombrage, c'est de la trame, je trouve ça assez laid.  

En bref, un shonen samouraï, encore. 

Dragon de Givre, le 07/09/09, un chapitre lu.

"Une histoire de samourai lapin avec un héros ultrajeune, est-ce que je suis vraiment le public-cible, moi qui adore les thrillers gores ? 

Dans Samouraï Usagi Goguke Udagawa est issue d'une lignée de samouraï de second rang. Du haut de ses 15 ans, il ne supporte plus la camisole de force que fait peser sur la société le code samouraï. Il décide de suivre sa propre voie et d'ouvrir son propre dojo, qui accepterait tout le monde, quelque soit leur rang ou leur apparence. 

Pour tout vous avouer, j'ai eu du mal à saisir quel était le genre du manga : certes il y a quelques combats, mais l'essentiel semble ailleurs : apprendre à avoir confiance en soi, au travers de différents chapitres qui sont autant d'épreuve de la vie, le tout mâtiné de situations facétieuses voire absurdes. Bref j'ai eu un peu de mal à accrocher, même si le dessin est très sympa. 

A réserver au jeune public, qui veut suivre un manga d'aventure au pays des samouraïs, sans pour autant que les combats à l'épée prennent le dessus." 

Docteur Spider, 1 tome lu en diagonale, 06/08/12

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici