Rai - La légende des héros de la guerre galactique.

Rai - La légende des héros de la guerre galactique.

Titre original: 
Ginga Sengoku Gun Yuuden Rai
Auteur(s): 
Genre: 
Science-fiction, Japon féodal
Éditeur original: 
Media Works
Éditeur français: 
Kami
Date de sortie originale: 
1990
Date de sortie en France: 
mai 2006
Nombre de tomes: 
27 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
4 (arrêté)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
8,99€
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

Allier science-fiction et récit historique voilà un défi pas des moindres. On avait déjà vu une tentative moyennement réussie dans Jigen Sengokushi: Kuro no Shishi - Jinnai Hen, Rai s'en sortira-t-il mieux?
D'après ce que j'ai pu voir, les phases science-fiction et Japon féodal semblent séparées, de telle sorte qu'on ne sait pas vraiment quand que l'on passe de l'espace à la terre si les vaisseaux ne sont pas montrés directement. Les batailles spatiales ont l'air détachées du reste. Peut-être qu'il n'en est pas ainsi pour les autres volumes de la série. Toujours est-il que cette combinaison historique/science-fiction m'a laissée indifférente. Je trouve que ça n'apporte pas grand chose. Néanmoins, au final cet élément du manga prend assez peu de place dans le récit, donc on se focalisera davantage sur l'action que l'univers.
Ce manga ne ressemble pas vraiment à ce que à quoi je m'attendais. Il contient beaucoup de conflits politiques, de stratégies pour le pouvoir parsemés de diverses batailles. La lecture est agréable, on suit avec intérêt l'histoire qui nous met au contact de divers personnages qui ont un dessin particulier, notamment des filles.
En effet, elles ont une carrure surprenante qui fait que l'on peut confondre certaines avec des hommes. C'est assez surprenant de voir un tel design dans un manga.
Ensuite, on reconnait sans problème dans Rai un style de dessin s'apparentant à celui de Rumiko Takahashi (Ranma ½, Inu Yasha). Peut-être que ce style était à la mode à l'époque. J'aime modérement cette façon de dessiner, les visages des personnages ne sont pas toujours très beaux. Cependant, on pourra remarquer que l'auteur a beaucoup travaillé dessus, ses personnages et les décors sont très détaillés et le manga globalement bien dessiné.  

En faisant le bilan, malgré quelques bizarreries, ce manga est une bonne surprise que chacun doit découvrir.

Hanoko, quatrième volume lu, début Septembre 2007

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici