Prunus Girl

Prunus Girl

Titre original: 
Prunus Girl
Auteur(s): 
Genre: 
Comédie, romance, tranche de vie
Éditeur original: 
Square Enix
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2013 (le 5 juin)
Nombre de tomes: 
6 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
6
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette réversible
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
194
Prix: 
6,99€
Rythme de parution: 
trimestriel

Avis

Un jeune homme a une drôle de lubie dans son lycée: entretenir l'ambigüité sur son sexe. Extrêmement androgyne, il s'habille et se comporte comme une fille mais clame sa masculinité. Devant les filles, il se refuse à prouver qu'il est réellement un garçon et esquive les sujets délicats. À l'inverse, il n'hésite pas à être très entreprenant et coquin envers Maki, un garçon qui, comme tout le monde, s'est pris au piège et l'a confondu avec une fille, ayant carrément eu le coup de foudre pour lui au départ quand il le croyait une fille.
Prunus Girl suit donc la quotidien de Kizuna, ce drôle de garçon si féminin et de Maki, lui bien viril du haut de son mètre quatre-vingt. Ce scenario est bien farfelu, tel celui d'un Pretty Face ou Akane-chan Overdrive. Ainsi, chaque chapitre offre son lot d'humour, de situations embarrassantes et de mystère sur la véritable nature de Kizuna. Après, je ne trouve pas très crédible que Kizuna ait le droit de porter l'uniforme féminin s'il est vraiment un garçon, mais peut-être était-ce expliqué dans le premier tome (que je n'ai pas eu l'occasion de lire). Les personnages sont assez classiques dans l'ensemble tout comme l'humour, ce qui fait qu'on ne sera peut-être pas à fond dans le délire mais cela reste tout de même plaisant à lire. Et l'on se prend de curiosité pour cet étrange personnage qu'est Kizuna, donc cela suffit à vouloir lire la suite pour découvrir la vérité.
Côté dessin, Prunus Girl est assez sympa. Il n'a rien d'exceptionnel mais c'est bien fait de manière générale: dynamique des pages, personnages bien expressifs, gestion du tramage, bonne anatomie etc. La manière dont l'auteur dessine le visage de ses personnages de manière souvent sommaire rappelle un peu Love Hina. À noter un détail assez amusant dans l'édition française: la jaquette est réversible, avec exactement le même design d'un côté que de l'autre, à la différence près que Soleil a au recto classifié le manga en Shôjo sur la tranche, tandis qu'au verso il est classifié Shônen. Un facétieux procédé de mettre en relief le fait que ce manga joue sur les genres

Prunus Girl ne révolutionne pas le genre du Shônen romantique mais il reste un bon divertissement à lire! Dans la même gamme, je vous conseille aussi Lily la Menteuse

Hanoko, deux tomes lus, le 10/09/2013

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Prunus Girl / Prunus Girl (Shōnen)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici