Phantom Pain

Phantom Pain

Titre original: 
Juuhime - Phantom Pain
Genre: 
Fantastique, drame
Éditeur original: 
Kodansha (prépublié dans Shounen Sirius)
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2013 (le 20 novembre)
Nombre de tomes: 
6 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
6
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,99€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Je commence Phantom Pain avec une certaine appréhension au vu de la couverture: "Non! Pas encore l'un de ses pseudo-mangas d'action insipides avec des gothic lolitas bonnes pour le fan service..". Phantom Pain démarre avec quelques pages d'introductions sur le passé du héros et enchaîne sur un premier chapitre in medias res. Nous sommes plongés dans l'une des aventures du duo protagoniste où il est question d'un monde post-apocalyptique, d'esprits tourmentés restant sur Terre et menaçant les hommes. Seule la bénédiction accordée par l'Église aux morts permet d'envoyer les âmes au paradis. Toutefois, le clergé monnaye ses services et la tourmente attend l'âme de ceux qui n'ont pas pu payer l'Aumône...  

Autant vous dire que j'ai été très agréablement surprise par cette mise en bouche. L'auteur installe très vite tout un univers avec son jargon propre, son fonctionnement de la magie, ses enjeux bien définis. Phantom Pain n'est clairement pas un manga lambda fantastique parlant d'esprits démoniaques, il montre d'emblée des bases solides d'un bon Shônen un poil dark. La première histoire parlant de l'enfant qui perd sa mère à cause de leur situation misérable est classique mais la seconde avec le vieux créancier sort beaucoup plus des sentiers battus et permet d'aborder d'une manière plus intéressante encore toute cette atmosphère de magie.
J'apprends peu après que ce manga est adapté d'un roman, ce qui explique en partie la richesse inattendue de son histoire. Cela dit, cela ne retire rien au fait que la lecture de ce premier volume a été très intéressante.
J'ai également été très séduite par le soin et la qualité des dessins, à la fois, légers, raffinés mais aussi sombres et oppressants. L'auteur a un bon coup de crayon et il nous sert des pages aux ambiances envoûtantes grâce à son tramage et son trait.
Finalement, mon impression négative du début demeure, Materia est un personnage très classique et je dois dire que le style Gothic Lolitas ne sont pas du tout crédibles dans ce type de récit. Globalement nos deux héros ne sont guère attachants, leur personnalité étant banale et leur histoire pour l'instant peu développée. De plus, les quelques blagues laisseront de marbres car les railleries et brimades de Materia traitant son acolyte Koji comme un moins que rien paraissent pour la plupart totalement gratuites. À l'inverse, ce défaut se change en qualité si l'on considère que l'on gagne au change pour le moment: ces deux héros restent en retrait au profit de la mise en avant d'un scenario travaillé et prenant. Espérons que la suite saura continuer à nous captiver tout en donnant de l'épaisseur aux héros. 

Nous vous laissez pas berner par des abords de manga jouant sur le charme facile du style toujours aussi en vogue des gothic lolitas, Phantom Pain propose des aventures dans un monde intrigant. Une série prometteuse!  

Hanoko, un tome lu, le 21/11/2013 

Il existe également une autre série de mangas adaptée du roman original, nommée Juuhime - Sincerely Night

Vous ne serez pas dépaysé en poursuivant votre lecture avec Mystic Archives of Dantalian (The)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici