Nui!

Nui!

Titre original: 
Nui!
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, aventure, action, romance, tranche de vie, humour
Éditeur original: 
JIVE (prépublié dans Comic Rush)
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, cartonnée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
196
Prix: 
7,65€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

« Le fait que les peluches prennent vie dans ce manga m'a pas mal attiré. Hélas, le titre s'avère être un shonen aux relents de shojo des plus banals, dégoulinant de bons sentiments et de mièvreries en tous genres.
Kaya est une adolescente qui aime ses peluches comme une enfant. Le jour de ses 16 ans, ses peluches, nourries par son amour, prennent vie et décident de surveiller ses arrières. Ainsi, Kaya, Purple, Aqua et Grey vont mener des aventures riches en émotions, surtout quand la lycéenne rencontre un mystérieux fabriquant de peluches.
Comme je le disais plus haut, ce manga est hélas pétri de bonnes intentions et de niaiseries de gamines en fleur. Nous assistons aux premiers émois de Kaya qui, évidemment, se retrouve au coeur d'un triangle amoureux sans qu'elle s'en rende compte. Elle aime beaucoup ses peluches qui le lui rendent bien. Mais les actes de celles-ci sont parfois source de quiproqui et de problèmes.
Les peluches de Kaya peuvent devenir humaines un court instant, grâce au pouvoir de ses sentiments. Les jeunes éphèbes sont légion dans ce manga et semblent uniquement là pour satisfaire les yeux et le coeur des adolescentes adeptes de shojo. Le côté chevalier servant de Purple va probablement faire baver beaucoup de demoiselles en fleur, de même que le mystère entourant Shinri. Enfin, on retrouve l'ami amoureux toujours à même s'il est délaissé par l'élue de son coeur. Bref, Nui! est un manga ciblant clairement les jeunes filles connaissant leurs premiers doutes amoureux.
Le dessin est sympathique, sans plus. Le chara-design est chouette et le côté peluche prête pas mal à la fantaisie, ce que l'on retrouve heureusement. Les effets sont dynamiques, l'aspect shojo est assez discret. Les pages entre deux chapitres donnent lieu à de beaux artwork, très girly.
Même si de nombreux mystères planent encore à la fin du premier tome, on se doute bien de ce qui pourra se passer par la suite. L'histoire semble assez télescopée d'avance. Le seul point de questionnement pouvant encore persister se situe sur l'identité de l'élu du coeur de l'héroïne, et encore.
En bref, un shonen qui ne plaira qu'au public habituel des shojo. Dommage que le côté peluche ne soit pas plus exploité, ne servant qu'à l'intrigue amoureuse.» 

DDG, le 08/09/2013, un tome lu.

L'imagination de beaucoup d'enfants donne vie à leurs peluches qui deviennent leurs meilleurs amis. Cette fantaisie de l'enfance aura même inspiré le manga que voici. Mukai Natsumi nous propose de suivre l'histoire de d'une jeune fille à la chose va arriver réellement. Non seulement sa peluche prend vie mais elle devient même capable de prendre la forme d'un garçon de temporairement. Le détail cependant est que le phénomène se produit alors qu'elle est lycéenne!
Malheureusement, ce décalage d'époque dans la vie de cette jeune fille ne semble pas exploité dans cette histoire, cela à cause du fait d'avoir choisi délibérément une héroïne encore très gamine pour son âge. Il aurait été plus drôle de mettre en scène par exemple une héroïne qui soit branchée mode et garçons et qui tente de cacher son coeur d'enfant qui la pousse à garder ses peluches.
Ainsi, le manga est assez enfantin, sans être extrêmement puéril non plus. On voit se profiler l'histoire mignonette de cette jeune fille, partagée entre l'aventure pour le côté fantastique, et la romance pour les amourettes qui se dessinent. Le dessin est correct, sans plus. Je ne peux pas dire que le début m'emballe des masses et l'avis de DDG ne m'incite pas à poursuivre. 

Hanoko, un chapitre lu, le 10/08/2015

D'autres peluches avec Hyde & Closer.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici