Nabari

Titre original: 
Nabari
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, action
Éditeur original: 
Square Enix
Éditeur français: 
Asuka
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
14 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
14
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
180
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
bimestriel

Résumé des tomes

Avis

"Je tiens à signaler que je n'ai eu qu'un chapitre de Nabari dans les mains, mon avis sera donc succinct.
Graphiquement, Nabari est beau, sans plus. Les personnages sont mignons mais enfantins, les bras sont frêles, les yeux immenses, les mains gigantesques. Ce n'est pas sans rappeler One Piece à ce niveau. La mentalité des personnages semble quelconque, le héros Rokujô étant cependant intéressant par son côté taciturne et froid. La mise en page est plutôt bonne, les plans sont corrects et traduisent bien l'action ou les émotions des protagonistes.
Au niveau de l'histoire, la série part sur le chemin de Naruto, avec des ninjas en pagaille et des combats au sabre ou aux shuriken pour la récupération d'un pouvoir immense. Classiquement, ce pouvoir est détenu par un enfant qui ne se doute de rien et qui se retrouve malgré lui dans une tourmente folle. Pas d'originalité donc, si ce n'est l'existence d'un univers des ninjas parallèle au nôtre. Quelques notes d'humour assaisonnent le tout, que ce soit par des situations et scènes cocasses ou par de minuscules répliques écrites dans un coin. 

En somme, je ne suis guère convaincue par le premier chapitre de cette série, que ce soit par l'histoire ou les graphismes. 

Dragon de Givre, le 3/02/09, deux chapitres lus

 

"Quand un manga copie un autre manga cultissime qu'est-ce que ça donne?? Une daube! En résumé c'est ce qu'est Nabari.
Shôjo, des personnages aussi creux qu'une noix de coco et une histoire qui n'est qu'une pâle imitation de l'excellent, que dis-je, de l'énormissime Naruto, ce manga n'a pas inventé l'eau chaude! C'est du déjà vu, voire du plagiat à certains endroits. C'est pourquoi je ne m'éterniserai pas sur ce manga qui ne vaut franchement pas la peine d'être lu...

Les dessins sont mignons mais pas à la hauteur d'un manga traitant d'un sujet tel que les ninjas! Des ninjas choupinets mais où va-t-on? L'histoire part dans tous les sens! Dans les premières pages on a vraiment du mal à trouver une suite logique. Il manque des mots dans certaines phrases, des cases sont là mais on ne sait pas trop à quoi elles servent. Si au moins elles faisaient avancer l'histoire ou si elles contenaient une note d'humour... Au lieu de ça c'est le vide inter-sidéral!

Si vous aimez les histoires de ninjas, jetez-vous sur Naruto! C'est ce que vous avez de mieux à faire!"

Lalie, 2 tomes lus, 27 mars 2009

 

"Mon avis va venir pondérer légèrement celui des deux précédentes chroniqueuses. J'avais commencé par voir l'anime adapté, Nabari, que j'avais trouvé vraiment médiocre mais comme j'en avais l'occasion, j'ai lu les manga car il m'est arrivé plusieurs fois de trouver que la différence de niveau entre l'oeuvre originale et son adaptation animée soit considérable. Pour Nabari, c'est plus ou moins le cas.
L'histoire est à peu près la même que dans l'anime. Certaines scènes n'arrivent pas dans le même ordre, comme l'affaire avec le professeur Yamase qui est moins lourde que dans l'anime. Le développement du manga semble meilleur que l'anime. Mais à part ces détails, l'histoire demeure similaire, donc les reproches que j'ai faits à l'anime tiennent aussi pour le manga. Comme l'ont déjà souligné mes coéquipières, l'histoire est beaucoup trop pompée de celle du Shônen block-buster qu'on ne présente plus. Quand on commence à lire, on a presque l'impression que l'on se fiche de nous, tellement c'est gros.
Cependant, malgré tout, le manga parvient à devenir un minimum accrocheur. Bien que bourré de stéréotypes du genre, l'auteur a réussi son coup pour ce manga car ses personnages sont assez attachants. Alors qu'ils étaient complètement insipides dans l'anime, les personnages du manga ont une personnalité mieux travaillée. Et c'est ça qui constitue le point fort du manga selon moi.
Côté dessin, le niveau est correct. On voit qu'il n'est pas toujours maîtrisé mais ça viendra avec le temps. Cependant l'auteur a du mal avec les femmes fatales, Saraba en l'occurence, qui a un corps assez mal proportionné. Les combats sont sympa.

Bref, le début de ce manga est assez laborieux, mais la suite devient meilleure. C'est pas tellement un titre que je conseillerais pour autant mais il se défend."

Hanoko, deux tomes lus, le 20/12/2010

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Nabari / Nabari (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Nabari / Nabari (Shōnen)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici