My Hero Academia

Titre original: 
Boku no Hero no Academia (僕のヒーローアカデミア)
Auteur(s): 
Genre: 
Action, science-fiction, humour
Éditeur original: 
Shueisha (Shonen Jump)
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2016 (le 14 avril)
Nombre de tomes: 
21 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
17 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
196
Prix: 
6,60€
Rythme de parution: 
bimestriel

Avis

Ki-oon met le paquet en communication autour de ce manga, présenté comme la relève des plus gros Shônen. Comme son titre l'indique, il s'agira d'une histoire de de super-héros et pouvoirs fantastiques. Un collégien veut s'engager sur la voie héroïque alors qu'il est l'un des rares individus de la population à ne posséder aucun pouvoir… 

Tout d'abord, pour moi ce manga démarre avec un assez gros handicap : un sujet ô combien éculé depuis longtemps. My Hero Academia nous évoquera bien sûr plusieurs autres titres comme les X-men et Lanfeust (histoire de citer aussi quelques oeuvres issues de nos contrées ^^) pour le côté superpouvoirs répandus dans la population, et des pouvoirs pouvant être très farfelus. Ensuite, nous pourrions citer, issus de milieux divers, Tiger & Bunny, Sentai School, Empowered et One Punch Man (son webcomic originel existant depuis 2009) pour l'aspect médiatisation et classement de héros. Les exemples peuvent se multiplier. Vous me répondrez que My Hero Academia se démarque pour son héros qui n'a justement pas de superpouvoirs. Kick-Ass et d'autres sont passés avant lui (d'ailleurs le costume vert d'Izuku y fait penser). Et cet argument est vite renversé par le fait qu'Izuku obtienne très vite des pouvoirs dans le tome un.
My Hero Academia s'inscrit très clairement dans la lignée de nombreuses oeuvres née suite au regain de popularité du genre du super-héros survenu ces dix dernières années. La grande production de films Marvel, DC Comics et autres n'y étant sûrement pas étrangère. Le problème qui s'impose est celui de l'originalité malgré tout. Et c'est ce qui manque cruellement à cette série pour le moment. La plupart des Shônen les plus connus se sont hissés sur la plus haute marche du podium présentaient un aspect réellement innovant. Dragon Ball pour son mélange légende du Singe-Roi, science-fiction et action martiale, Naruto pour sa réinterprétation des ninja à moitié modernes et traditionnels dans un monde fictif, One Piece pour la mise en scène loufoque de pirates dans une aventure tout aussi barjo, Bleach pour tout son univers créé autours des Shinigami orienté action... Tous ces manga apportaient un plus inédit à ces sujets et thème qu'ils n'étaient bien sûr pas les premiers à aborder. Chose qui n'est pas encore le cas pour My Hero Academia. Peut-être que cela passera par les méchants de l'histoire, encore peu connus pour le moment. De plus, il reste aussi à découvrir l'origine de l'apparition des Alter. Laissons le temps au manga de se déployer. 

Tout cela ne fait pas donc de ce manga un mauvais Shônen, loin de là. Les deux premiers tomes se lisent très bien. Le scenario s'en tire assez bien aussi pour une histoire pourtant peu originale. On s'attend un peu à ce qu'il va se passer, et malgré tout, cela reste agréable à lire. Un bon rythme, un univers détaillé, des personnages, nombreux et variés sympa dans l'ensemble. Encore une fois, ils sont pour la plupart des archétypes du shonen. Le héros qui part de zéro mais qui va se placer parmi les meilleurs par la force de son courage altruiste. Il disposera immanquablement d'un rival, au caractère radicalement opposé, très colérique, rageur, frimeur. Les autres personnages gravitant sont plus amusants cependant et attisent plus ma curiosité. L'humour est présent, même si les seules scènes vraiment drôles sont celles avec All Might.
Ensuite My Hero Academia reste aussi un manga d'action efficace car l'auteur s'emploie à mettre en scène ses personnages de manière à ce qu'ils puissent déployer leur pouvoirs avec astuce. Nous avons donc de très bonnes scènes de combat et parfaitement dosées en quantité, en longueur et en intensité. On a bien envie de découvrir toute notre classe d'ado héros et leur potentiel.
Et atout non négligeable: le très bon dessin. On ressent parfaitement les diverses influences des plus gros Shônen de l'auteur, sans que son style se catégorise dans une école précise. Pour ma part, je l'ai trouvé à mi-chemin entre du Yusuke Murata (sur Eyeshield 21) pour son trait et du Yuko Osoda (RUN day BURST par exemple) pour l'expressivité. Le dessin est maîtrisé, très vivant et on voit bien que l'auteur arrive aussi à se lâcher sur plusieurs scènes sans jamais déraper. Les moments d'action paraitront peut-être un peu confus au début, mais très vite la sauce se rode. Bref du bon taff. 

My Hero Academia n’est pas à ce stade le messie du renouveau du genre du Shônen, mais il n'en demeure pas moins un manga franchement sympa à lire. Suivons donc son évolution! 

Hanoko, deux tomes lus, le 25/05/2016

Retrouvez la version animée: My Hero Academia

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran My Hero Academia / Boku no Hero no Academia (僕のヒーローアカデミア) (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran My Hero Academia / Boku no Hero no Academia (僕のヒーローアカデミア) (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran My Hero Academia / Boku no Hero no Academia (僕のヒーローアカデミア) (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran My Hero Academia / Boku no Hero no Academia (僕のヒーローアカデミア) (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran My Hero Academia / Boku no Hero no Academia (僕のヒーローアカデミア) (Shōnen)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici