Macross 7 - Trash

Macross 7 - Trash

Titre original: 
Macross 7 - Trash
Auteur(s): 
Genre: 
SF, action, sport
Éditeur original: 
Kadokawa Shoten
Éditeur français: 
Glénat
Date de sortie originale: 
1995
Date de sortie en France: 
1998
Nombre de tomes: 
8 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
8
Nombre d'éditions en France: 
1 simplie
Couverture: 
Souple, cartonnée, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
172
Prix: 
6,50€

Avis

"Mon avis sur ce produit risque d'être difficile à rédiger tant mes goûts s'éloignent de son type.
L'univers est évidemment futuriste. En 2046, les humains vivent dans d'énormes vaisseaux façon arche de Noé, la Terre étant devenue inhabitable (c'est ce que je suppose). Macross 7 est le nom de la 36ème flotte d'immigration où se déroule notre histoire. Dans le premier tome, on comprend rapidement qu'une guerre fait rage et que la vie dans les flottes d'immigration n'est pas forcément si belle qu'on veut le laisser penser.
Notre héros est un adolescent facétieux, borné, courageux et charismatique qui ne vit que pour le sport : le Tornado Crush (si j'ai bien compris). C'est un course violente sur patins à coussins d'air. Shiba va rapidement faire la connaissance d'une jolie jeune femme, Mahala, qui n'est autre que le lieutenant de la flotte. Il lui sauve la vie et celle-ci se propose d'être son nouvel entraîneur. Pourquoi ? Qui est-elle ? Et qui est l'autre garçon qu'elle entraîne ? Beaucoup de questions sans réponses dans le tome 1 qui annonce toutefois une histoire profonde et complexe pour les tomes suivants.
Les personnages sont assez charismatiques dans l'ensemble. Leurs histoires se croisent et se décroisent de manière alambiquée, ce qui fait que le manga est parfois difficile à suivre (pour moi du moins).
La SF est très au rendez-vous, tout comme l'action via les courses de Tornado et les entraînements. On suit aussi le rêve de chanteuse de la copine d'enfance de Shiba, et on sent bien que moult autres intrigues se cachent encore au fil des pages (Macross 7 menacée de l'intérieur, etc).
Le dessin, s'il fait vieillot, reste de très bonne facture. Un trait fin, aérien, qui rend l'action palpable et les personnages profonds. Les décors sont très détaillés et l'aspect robotique des accessoires est agréable sans être too much. 

En somme, un vieux shônen qui plaira aux fans du genre. Perso, je n'accroche pas." 

DDG, le 39/11/12, un tome lu.

Le support le plus connu de cette licence est son anime Macross 7. Il existe aussi des OAVs, des films, et d'autres mangas papier, en ne gardant cette fois que le début Macross.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici