Kingdom Game

Kingdom Game

Titre original: 
Oukoku Game - Kingdom Game
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, suspense, drame, psychologique
Éditeur original: 
ASCII Media Works (Comic Dengeki Daioh)
Éditeur français: 
Tonkam (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2015 (le 9 septembre)
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
3 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
224
Prix: 
7,99€
Rythme de parution: 
Trimestriel puis selon parution japonaise

Avis

La famille des jeux de la mort compte un autre membre, place à Kingdom Game.
Lire un énième manga du genre ne m'enchantait pas des masses puisque ce genre d'histoire est devenu très éculé, mais le tome un de Kingdom Game montre un assez bon potentiel. 

L'entrée en matière manque clairement d'originalité. Nos héros sont des lycéens normaux qui se retrouvent de but en blanc impliqués dans un jeu mortel. Au début incrédules, quelques uns se prêtent tout de même au jeu par curiosité et se rendent compte que ce n'est en rien une mascarade. Les personnages principaux sont plus que banals et peu intéressants au premier abord, tout comme leur character design qui est insipide et passe-partout. D'ailleurs, on peut remarquer que l'expression de leur visage est souvent ratée, ce qui n'aide pas à s'attacher à eux. Le dessin de ce manga en général ne casse pas la baraque bien qu'il soit correct. J'ai même cru que Kingdom Game allait nous la jouer à la Mirai Nikki mais heureusement, on évite le plagiat grâce un revirement qui change la donne.
Bref, si Kingdom Game pêche pas mal sur la forme, le fond lui s'avère bien meilleur. Le manga joue habilement sur deux tableaux: le jeu de pouvoir et de désir individuel au sein d'un groupe et pour les tomes à venir, le jeu en affrontement d'équipes. On ne sait pas encore comment chaque camp s'y prend pour agrandir son territoire mais une chose est sûre, le nombre des membres au sein d'une équipe peut varier. De plus, nous avons un petit côté GN à travers certains capacités spéciales et objets qu'obtiennent les membres d'un royaume en progressant, ce qui apporte une vraie notion de jeu à l'intrigue, nous verrons si nos héros garderont la tête sur les épaules où s'ils finiront par se perdre complètement dans cette guerre surnaturelle. Le manga propose donc une histoire où la lutte contre les autres équipes partage la vedette avec l'importance de la cohésion d'équipe. De quoi rappeler agréablement Liar Game. D'autant qu'ici, étant donné que les rapports de force se renversent d'un jour à l'autre, il sera encore plus difficile aux personnages d'établir une véritable stratégie et de se faire confiance. Je me demande si la rotation des rôles est vraiment aléatoire ou éventuellement cyclique. 

Je suis donc très curieuse de voir ce que les péripéties à venir nous raconteront et comment les personnages vont évoluer, en particulier Kawai, qui a énoncé quelques raisonnements pertinents. 

Hanoko, tome un lu le 22/10/2015, puis tome deux

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici