Karakuri Circus

Karakuri Circus

Titre original: 
Karakuri Circus
Auteur(s): 
Genre: 
Master of the puppets
Éditeur original: 
Shogakukan (Prépublié dans le Weekly Shonen Sunday)
Éditeur français: 
Akata/Delcourt
Date de sortie originale: 
1997 - 11 Aout 2006
Date de sortie en France: 
2003 (octobre) - 16 avril 2008
Nombre de tomes: 
43 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
21 (abandonné)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
200
Prix: 
5.75€
Rythme de parution: 
Irrégulier

Fiches personnages

Avis

"Avec la sortie de Moonlight Act, je me replonge dans un de anciens travaux de Kazuhiro Fujita : Karakuri Circus, qui a eu un parcours éditorial chaotique, du fait de ses mauvaises ventes. Pourtant ses partisans étaient près à dire qu'il s'agissait d'un grand shonen. Pari tenu ?  

Là où dans d'autres mangas on a droit à des stands, des fantômes ou des Kudan, ici ce sont des... marionnettes ! Ca change rien, mais ça change tout en fait, parce qu'on peut les réduire en miettes, elles n'ont pas d'âme (jusqu'à présent...) Une fois éclatées, on peut voir tous leurs petits rouages, et par la même occasion tout le travail qui a été livré par l'auteur. 

Pendant qu'on est dans l'aspect graphique, le trait, les grimaces en particulier, m'ont rappelé Shimamoto Kazuhiko (Plume de Feu (La)), ou Sato Shuho (Say Hello to Black Jack, pour l'interne de nuit du tome 1), sauf que là les héros "tirent la tronche" pendant toute l'histoire. A côté du dessin très simple et limite moche des personnages humains, on a bien sûr de magnifiques marionnettes, peut être pas toujours bien dessinées, mais très recherchée dans le design et le concept (le lanceur de couteau, tout les "métiers" du cirque), on évolue dans un univers pour le moins fascinant. Par contre les combats ne sont pas très bien représentés, ils sont assez vite expédiés, sans doute pour ne pas à avoir à dessiner les marionnettes + les files + les manipulateurs.  

Après trois tomes à fond de balle, qui voient la vie de nos personnages principaux chamboulés, le manga reprend sur un rythme beaucoup plus classique : notre jeune héros Masaru va à son école primaire, se fait embêter par ses camarades de classe, rejoint un cirque.... Ce n'est pas très folichon. Est-ce le calme avant de nouvelles tempêtes ? EN tout cas j'arrête là la lecture.  

Après 6 tomes lus, le bilan de Karakuri Circus n'est pas génial : début d'histoire très orientée baston, puis une suite anecdotique, dans l'univers du cirque, servi par un dessin contestable. " 

Docteur Spider,
Tomes 1 à 3 : 09/02/05
Tomes 1 à 6 : Mars 2011

Pendant ce temps là, JoJo's Bizarre Adventure reste une valeur sûre. 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici