Gosick

Titre original: 
Gosick
Genre: 
Mystère, fantastique
Éditeur original: 
Kadokawa
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2010 (le 15 septembre)
Nombre de tomes: 
8 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
8
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
160
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
Terminé (Trimestriel)

Résumé des tomes

Avis

Les manga se déroulant en milieu européens se font de plus en plus nombreux. En feuilletant celui-ci, j'ai derechef pensé à Rozen Maiden. L'histoire diffère mais la comparaison tient la route quant au design des personnages, tant Kujo que Victorica, mais aussi quant à la réelle nature de Victorica. Le style de Sakuya Amano est largement influencé par le Shôjo kawai avec des personnages à la tête assez grosse et au corps très mince, faisant très poupées. Un style que je n'apprécie pas vraiment mais qui n'est pas désagréable car le trait de l'auteur reste beau, soigné et raffiné. Cependant par la suite, on apprend que ce style de dessin poupée n'est pas tout à fait fortuit par rapport à l'histoire, mais je ne vous spoil rien.
Bref, il y a beaucoup de quoi rappeler Rozen Maiden mais comme je l'ai dit précédemment, il ne s'agit que d'une ressemblance. Le style de l'auteur (malgré les similitudes) et l'histoire de ce manga lui sont bien propres. Le scenario constitue un des points forts de cette série. En effet, des affaires de meurtres paraissent très classiques, mais l'univers mis en place dans le manga et le mystère planant autour des personnages rend le tout bien plus intéressant. Avril est vraiment intrigante, on sait qu'elle fait des choses louches mais rien de prouvé pour le moment. En plus il se dégage d'elle un certain charisme qui amplifie son aura inquiétante. J'ai trouvé le personnage de Victorica peut-être moins percutant mais la fin du premier volume révèle des faits étranges la concernant. Ensuite, le héros ne semble là que pour construire le récit sans avoir de réel rôle à jouer mais la suite démentira peut-être cette impression. 

Pour le moment, il s'agit d'une histoire normale de détectives sans grande innovation si ce n'est les acteurs qui changent du modèle récurrent. La lecture se déroule bien, nous verrons ce que la suite nous apportera.

Hanoko, un tome lu, le 17/10/2010

Retrouvez la version animée Gosick, autre adaptation du roman. 

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Gosick / Gosick (Shōnen)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici