Gambling School

Gambling School

Titre original: 
Kakegurui (賭ケグルイ)
Genre: 
Suspense, psychologique, tranche de vie, drame, shoujo-ai
Éditeur original: 
Square Enix (prépublié dans Gangan Joker)
Éditeur français: 
Soleil manga (collection Seinen)
Date de sortie originale: 
2014
Date de sortie en France: 
2017 (le 28 juin)
Nombre de tomes: 
10 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
8 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée toilée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
230
Prix: 
7,99€

Avis

Un lycée a décidé d'apprendre la vie à la dure à ses petits élèves. Pas de parcours du combattant où l'on doit risquer sa vie, mais un vaste casino où tout est régit par le pouvoir de l'argent par celui des audacieux et manipulateurs. Celui qui veut une existence tranquille et paisible est bon pour devenir servile. Une élève arrive dans cet environnement et, au lieu de tomber des nues, va jouir de découvrir le mode de fonctionnement de ce lycée. 

 

Gambling School nous narre donc le parcours de cette nouvelle participante, Yumeko, qui se prendra au jeu dès le début sans avoir froid aux yeux. Comme souvent pour ce genre de manga, le concept de base demeure assez peu crédible, on voit mal comment un tel établissement pourrait exister, mais là n'est pas la question. Place aux jeux! Sans traîner, le manga introduit des affrontements entre l'héroïne et d'autres camarades et elle va leur en faire voir de toutes les couleurs. Son caractère est très réussi entre ses regards de psychopathe nymphomane et ses comportements innocents. D'ailleurs, je ne l'ai pas encore mentionné mais le protagoniste était un garçon au départ, Suzui. Mais il demeure tellement effacé pour le moment qu'on se demande bien pourquoi les auteurs l'ont créé.
Chaque partie introduit de nouveaux personnages, tous plus mesquins les uns que les autres. La dessinatrice ne se prive pas pour dessiner des regards transits de folie sadique à chaque partie. Son trait est très léché et la beauté des dessins presque exagérée. On se demande toutefois pourquoi les personnages ne sont presque que des filles, très peu de garçons, une lubie shoujo-ai qui trouvera peut-être son sens plus tard (autre que le fan service?). J'aurais aimé que les personnages masculins soient tout aussi soignés, Hiwatari présenté dans le tome est dessiné de manière très grossière. En tout cas, des personnages qui semblaient au début de simples adversaires sans importance vont avoir droit à plus de développement par la suite, je suis donc bien curieuse de voir comment ils vont évoluer.
Les parties de jeu narrées devraient ravir les fans de ce genre de manga. Poker et autres jeux de hasard et de manipulation mentale seront nombreux et variés. Pour ma part, ce genre de jeu n'a jamais été mon dada, donc je ne suis pas le meilleur public. D'autant que ce manga n'arrive pour le moment pas au niveau de son aîné Liar Game. Mais on le lit avec intérêt, nul doute que Gambling School trouvera son public.
Un début de critique de la société capitaliste apparaît au moment de décrire le fonctionnement de ce lycée, pour présenter la réalité cruelle, mais je doute que le manga s'engage réellement dans cette direction et qu'il aborde concrètement des thèmes comme les valeurs humaines. 

 

Gambling School démarre sans détours et présente un mode de vie assez rude pour des lycéens. À voir ce que ça donnera sur le long terme, notamment dans les moments hors de l'école (ces élèves ont-ils d'ailleurs une vie en dehors de tout ça?). 

 

Hanoko, deux tomes lus, le 20/07/2017

 

À savoir que plusieurs spin-off de ce manga sont sortis (par exemple Gambling School Twin) et qu'une version animée est sortie en juillet 2017.
Et pour poursuivre sur le poker, lisez All In.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici