Flag Fighter

Flag Fighter

Titre original: 
Haogai
Auteur(s): 
Genre: 
Action, fantastique
Éditeur original: 
Kodansha
Éditeur français: 
Manga Player
Date de sortie originale: 
1996
Date de sortie en France: 
1999
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
192
Prix: 
42 francs (6€€40)
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

"Toute logique mise de côté, j'ai commencé par la fin ce manga, c'est-à-dire le tome cinq. Je sais qu'après ça, ce n'est pas la meilleur des conditions pour donner un avis sur le manga, mais c'est mieux que rien.
Le manga ne m'a pas branchée. En arrivant au dernier volume, je n'ai pas senti l'envie de lire le début, contrairement à certains manga ou manwha comme Slasher que j'avais lus par la fin mais qui m'avait franchement intéressée sur son premier volume et les suivants.
Ici, rien ne m'a vraiment attirée. L'histoire se résume à seulement des combats; même si le manga veut se donner des airs profonds avec les problèmes d'honneur de la famille à défendre ou de choisir de s'en émanciper, au final le résultat est le même, ça bastonne. On ressent très bien l'influence de Street fighter dans le style des attaques, mais aussi dans certains personnages comme Mari. Toutefois je trouve que les combats où les arts martiaux sont mis en avant avec une combinaison de pouvoirs surnaturels perdent en crédibilité parce que les limites disparaissent, nous perdons un peu nos repères et nous ne sommes plus surpris par des retournements de situation. Cependant, cette dernière remarque est valable pour énormément de shonen récent ou pas.
Pour retourner à Flag Fighter, je n'ai pas non plus été séduite pas les personnages qui manquent de charisme. J'ai juste bien aimé Hao lorsqu'il portait son masque à la Dorohedoro (même si je sais que Dorohedoro est paru bien après Flag fighter), mais quand il a retiré son masque c'était fini :p. Bref, les personnages sont d'un style pas très original dans l'ensemble.
Quant aux combats, je ne les ai pas toujours trouvés très clairs et très limpides, mais au moins, le style n'est pas brouillon comme c'est le cas dans pas mal de manga. Le dessin du mangaka reste assez bon même si je ne suis pas fan de son trait. 

Finalement, la seule chose qui m'a étonnée est la fin très ouverte, un peu en queue de poisson. Je ne m'attendais pas à ce que le volume cinq soit le dernier. Mais ça ne me frustre pas des masses vu que le manga ne m'a pas vraiment plu. Il a dû être un bon shonen en son temps, mais je trouve qu'il a plutôt mal vieilli." 

Hanoko, tome cinq lu, 11/11/08

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici