Death Joke

Death Joke

Titre original: 
Death Joke
Genre: 
Parodique, fantastique
Éditeur français: 
Gekko
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
3
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
160
Prix: 
5,95€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Death Joke est la parodie de Death Note mais aussi de nombreuses autres références, telles des mangas, animes et même phénomènes de télévision, comme les télé-réalités.
Niveau histoire, je n'ai pas réellement accroché, bien que ce soit assez bien trouvé : Entre Puduk (Ryuuku de Death Note) qui se fait malmener par Larv (Light de Death Note) alors qu'il voulait être un méchant digne de ce nom et le conseil des Héros qui se trouve confronté au pouvoir du Death Book, utilisé par Larv pour transformer les présentateurs de télé-réalités en animaux, et qui demande l'aide de Q (L de Death Note), un mec intelligent mais en permanence sous l'effet d'herbes illicites, on est servi ! On retrouve une pléthore de gags plus ou moins drôles, un nombre incalculable de clins d'oeil, on se surprend même à essayer de tous les reconnaître.
Niveau graphisme, c'est du total SD (Super Déformé), totalement mignon et soigné. De quoi largement satisfaire un public exigeant.  

En conclusion, si je n'ai pas vraiment apprécié (les parodies c'est sympa, mais au final je n'ai pas trop aimé Death Note et donc Death Joke), il plaira sans doute à un large public, en supposant que ce public ait un minimum d'humour. Petit rappel, il me semble de Death Joke est français. Et en fait non. C'est bel et bien japonais..." 

Dragondegivre, le 22/08/08, 2 tomes à moitié lus

"Les premières pages m'avaient plutôt amusée, j'ai trouvé l'idée du héros de manga au chomage assez fun. Mais le reste m'a plus ennuyée qu'autre chose. C'est un peu de l'humour à deux balles que n'importe qui serait capable de produire. Les références à d'autres manga sont plaisantes au début, mais il y en a trop, ça finit par lasser. Je trouve vraiment dommage que les personnages s'éloignent tant de leur version originale. Au lieu d'exagérer les personnage, ils sont complètement altérés et tournés au ridicule, la sauce est beaucoup moins efficace. Je suis particulièrement déçue par L rebaptisée G qui n'a absolument plus rien à voir avec l'original. Cette parodie se barre trop en sucette pour être efficace, c'est du n'importe quoi dans le mauvais sens de l'expression. Vers la fin du volume, je sautais des pages et je lisais en diagonale.
Je n'ai en revanche pas grand chose à repprocher au dessin qui est convenable.
Pour terminer, la question reste de savoir si c'est un truc français ou japonais. Pas mal d'éléments laissent croire que c'est français: le sens de lecture, la forme des bulle qui est souvent horizontale, la page de crédit qui ne mentionne pas d'édition japonaise. Mais cette page n'indique pas non plus "première édition" et le nom des auteur laisse croire à quelque chose de japonais (même si les pseudo existent bien sûr). J'ai aussi vu certains mentionner la qualité de traduction. Certaines références à la télé-réalité me fait néanmoins davantage pencher vers le côté français de la parodie. Mais rien n'est sûr." 

Hanoko, un volume lu, le 05/12/08

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici