Crimson Prince

Crimson Prince

Titre original: 
Kurenai Ouji
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, fatastique, humour
Éditeur original: 
Square-Enix
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2010 (le 27 janvier 2011)
Nombre de tomes: 
16 (en pause)
Nombre de tomes sortis en France: 
16
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,50€
Rythme de parution: 
Selon parution japonaise

Résumé des tomes

Avis

Aujourd'hui tout le monde passe par le système scolaire avant d'entrer dans la vie active. Et pourquoi il en serait différent pour les anges et les démons qui régissent nos émotions depuis l'au-delà? Voici donc le postulat de départ de ce manga mettant en scène le prince héritier du diable qui vient parfaire sa formation de démon sur Terre. Sa mission: voler l'âme de l'humain menaçant le monde des démons qu'il rencontrera dans un avenir proche.
À partir de ce scenario se développe une romance entre Kojirô, le prince démon en question, brillant en cours et très charmeur, et Hana, une lycéenne devenue adulte avant l'âge. Ils vont tous les deux s'aimer sans se l'avouer, l'un en dilemme à cause de son devoir de démon, l'autre encore trop timide et inexpérimentée en matière de relations amoureuses. Par dessus cette histoire de coeur, le manga narre la vie commune de ces deux lycéens, parsemées de farces et petites mésaventures. Mais le manga ne laisse pas non plus de côté son intrigue initiale et nous dévoile progressivement davantage d'éléments sur les protagonistes démons. 

Des idées intéressantes constituent ce manga mais son développement ne semble pas des plus pertinents. La partie fantastique n'est pas traitée de manière à être très percutante. Les anges et démons qui nous sont présentés ne sont pas convaincants. Les démons paraissent bien trop gentils et sensibles et les anges (on n'en voit qu'une d'entre eux dans les deux premiers tomes) ne semblent pas spécialement vertueux. En fait à part qu'ils appartiennent à un camp différent, ils ne semblent guère de nature radicalement opposée. L'auteure utiliserait-t-elle les anges et démons simplement en métaphore illustrative de la rivalité entre deux grandes écoles comme il en existe véritablement? Je m'avance peut-être trop. Cependant, il n'empêche que le contraste entre les anges et démons est bien mince. Plus encore, je trouve que les anges et démons ne se différencient pas beaucoup des humains normaux.
Je me pose des questions quant aux intentions de l'auteure pour ce manga, mais pour le moment, j'ai plus l'impression qu'elle a considérablement édulcoré l'image classique des anges et démons pour ne pas se mouiller moralement, surtout pour les démons qui sont censés être un minimum cruels, mais ici, ils sont tout gentils. Ce qui est particulièrement mis en relief par le style graphique de l'auteure, très arrondi, avec des personnages assez mignons dans l'ensemble. Il faut voir ce que cela donnera par la suite.
Après tout cela, on en vient à se demander si l'aspect fantastique de ce manga a un réel intérêt ou s'il n'est qu'un moyen d'habiller la romance racontée. Oui, je ne vois pas ce qui fait de ce manga un Shônen car il a presque tout d'un Shôjo on a bien plus l'impression que le sujet principal est la romance a priori impossible entre Hana et Kojirô plutôt qu'une intrigue sur le monde démoniaque. C'est d'ailleurs ce qui rend le manga un peu ennuyeux car il semble se placer au niveau d'un shojo moyen. Toutefois j'ai été agréablement surprise par l'histoire introductive qui a précédé cette série. Ce chapitre est publié à la fin du premier volume, il s'agit d'une histoire complète que l'auteur a réalisée avant de passer à sa série. Je la trouve bien plus amusante car du fait du nombre de page limité, il est très efficace car il ne se perd pas en développements inutiles et sa fin est vraiment très amusante. Je pense que s'il n'existait que ce chapitre ou alors un volume one-shot de ce manga, on en garderait un bien meilleur souvenir. A contrario, si la série avait l'air original au début, la suite déçoit. 

Je reste donc perplexe avec cette série, je me demande comment elle évoluera sur une petite dizaine de volumes.

Hanoko, deux tomes lus, le 04/02/2011

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici