Cloth Road

Cloth Road

Titre original: 
Cloth Road
Genre: 
Fantastique, action
Éditeur original: 
Shueisha
Éditeur français: 
Kazé manga
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
2010
Nombre de tomes: 
11 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
11
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
208
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Terminé (Bimestriel)

Résumé des tomes

Avis

Un manga un peu déroutant au début mais qui par la suite affirme mieux sa voie. 

Le début paraît assez sombre avec la présentation de Fergus qui se fait malmener par ses employeurs ne montrant que du mépris à son égard, il vit dans un milieu austère et agressif, travaillant pour un mannequin participant au "War King". Ensuite son maître qui lui a appris tout ce qu'il sait de la couture est atteint de graves problèmes de santé, forçant Fergus à devoir réviser son avenir prématurément. Ce triste événement va cependant être déclencheur d'une aventure pour Fergus qui va lui procurer des joies qu'il ne soupçonnait pas. Déjà, il commence par faire connaissance avec Jennifer, sa soeur jumelle dont il n'avait jamais entendu parler auparavant, se croyant sans famille. Les deux jumeaux si proches d'apparence sont opposés de par leur caractère. Parfois en conflit, ils vont cependant se compléter l'un l'autre pour avancer dans la vie. A partir de la deuxième moitié du premier volume, le manga se rapproche un peu plus du modèle classique du shonen, avec une univers créé, un voyage initiatique, des combats,etc. 

Le système de combat se compose en amont, le designer qui crée des vêtements composés de nano-machines pour le mannequin en aval, qui incarne le combattant. Le War King possède ses propres règles de combat, inspirées de près ou de loin des match de boxes avec les round, mais toutes les procédures de victoire ou de défaites ont été créées par l'auteur. Ce dernier a donc bien réussi à créer un univers propre au manga, reste à savoir comment il va mener son histoire. A la fin du premier volume, toutes les portes sont ouvertes car les deux protagonistes n'ont plus d'objectif particulier à part celui de gagner leur vie et se construire leur avenir. On a quelques pistes, on se dit bien que Fergus et Jennifer vont à coup sûr reparticiper au War King et que Bibisuke va vouloir prendre sa revanche suite à l'humiliation qu'elle a subie. Ensuite, la toute fin du volume montre une scène mystérieuse et quelques peu inquiétante mais rien de précis pour le moment donc. 

Le dessin est plutôt bon, l'auteur arrive à donner de la maturité à ses personnages malgré le choix de personnages au grand yeux, plus souvent associé aux manga pour adolescents ou enfant (shonen etc.). Cependant, certaines expressions ne sont pas toujours très bien transcrites, en particulier celles de colère qui sont souvent assez grossières. Je pense que l'auteur se cherche encore à ce niveau, cela devrait s'améliorer. Ensuite pour les combats, la composition est souvent très circulaire, dans le sens ou la courbe des vêtements en plein mouvement rythme l'image. Mais elle a tendance à voiler un peu l'action qui n'est plus toujours très claire à la fin. De plus, les proportions exagérées ne semblent pas toujours très maîtrisées à moins que ce soit un choix de l'auteur, légèrement masqué par le mouvement des vêtement qui occupe pas mal de place dans les cases comme je viens de le dire. A part ça, on remarque aussi un côté ecchi très marqué et osé, en particulier pendant les combats. Le dessinateur étant aussi connu pour avoir fait du hentai, il a voulu se faire plaisir un peu, on ne vas pas lui tenir rigueur, car si cela n'apporte pas grand chose au manga (au à mon vis), ça ne dérange pas. 

Voici donc un titre intéressant, qui deviendra sûrement très prenant sur la longueur.

Hanoko, un tome lu, le 27/09/2010

Du stylisme au combat? Poursuivez avec Artelier Collection
En version shojo, on a Vis-à-Vis

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Cloth Road / Cloth Road (Shōnen)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici