Carnage à la Tronçonneuse

Carnage à la Tronçonneuse

Titre original: 
Saitama Chainsaw Shoujo
Genre: 
Tranche de vie, drame, romance, action, comédie, horreur
Éditeur original: 
Media works
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2012 (le 7 novembre)
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
194
Prix: 
7,99€

Avis

Une jeune fille connaît son premier chagrin d'amour. Au lycée, en proie à la période de crise d'adolescence, les émotions s'en trouvent décuplées. Tout cela pourrait sembler tout à fait banal, sauf que dans le cas de Fumio Kirisaki, ça va faire mal, TRÈS mal.  

Une chose est sûre, la couverture de ce manga annonce parfaitement la couleur: une lycéenne, a priori banale, qui n'est pas contente et qui va faire un massacre. L'histoire de la demoiselle nous est contée en détail: la présentation des personnages, de leur quotidien, la manière assez crue dont Fumio connaît sa déception amoureuse. Le tout est très simple, prévisible, stéréotypé, mais au combien efficace. On est sans cesse à se dire "Nan elle va pas faire ça quand même?". Si, tout se produit selon nos conjectures! Fumio sévit aussi violemment qu'une Yuno de Mirai Nikki ferait. Et cela sans le moindre complexe, on sent bien que les auteurs ne se prennent pas au sérieux. De plus, le manga comporte un certain décalage entre les réactions des personnages (je me garde de vous en dire plus à ce sujet, ce serait vous gâcher le plaisir), qui rendent le tout extrêmement drôle. Pourtant ce décalage reste léger, Carnage à la tronçonneuse n'est pas du tout un manga totalement déjanté tel un Bokusatsu Tenshi Dokuro-chan. C'est justement le fait que le manga s'ancre dans dans la réalité, avec une certaine dramatisation, mais devienne furieux ensuite qui rend assez particulière cette oeuvre basique de prime abord.
Le dessin des planches reflète parfaitement cela: le style de l'auteur pourrait convenir à de nombreux genres d'histoire, en feuilletant le premier chapitre on est loin d'imaginer les événements violents qui se préparent pour la suite. Bref, c'est évidemment à prendre au second degré. On y trouvera également une belle parodie des arts martiaux dans l'intromission de la technique de maniement de tronçonneuse dont Fumio. Cela m'a inéluctablement rappelé Tachibana Muneshige de Sengoku Basara Samurai Heroes, qui manie deux scies électriques en prônant le code d'honneur des samurai et la tradition ^^
Bon la fin du manga part complètement en vrille dérivant une histoire SF sans queue ni tête, qui n'est pas franchement utile mais qui allège l'ambiance générale.
Carnage à la Tronçonneuse est violent, ça tranche sec, mais tout de même dans une certaine mesure, on nous épargne les tripes qui volent ou de gros plan sur les corps sectionnés. Quoi qu'il en soit, à éviter tout de même pour les âmes sensibles, mais je pense que le titre parle de lui-même et suffit à avertir le lecteur, n'est-ce pas?
Mention spéciale au travail d'édition pour la couverture dont le glaçage n'est que partiel et dessine des tâches de sang virevoltant autour de la tronçonneuse en pleine action, j'ai trouvé ça assez sympa. 

Brutal, délirant, Carnage à la Tronçonneuse tient ses promesses. Lu et approuvé

Hanoko, volume lu, le 19/11/2012

"Suite à l'avis très enthousiaste d'Hanoko, je me suis lancé dans la lecture de ce Carnage à la tronçonneuse, référence évidente au film de Tobe Hopper.
Fumio est une fille qui lit beaucoup, a beaucoup d'imagination, se fait beaucoup de films  Tout va bien, jusqu'au jour où son petit copain la largue pour la nouvelle élève qui vient d'arriver. La rupture est brutale, sa vengence sera à la hauteur
Le manga décrit toute une série de personnages doux-dingues, qui vont complètement partir en live. La lecture est très plaisante. Le manga est sanguinolant sans faire dans le malsain. À découvrir." 

Docteur Spider, 09/08/13

 

Pour d'autres histoires de vengeance de lycéenne contre sa classe: Revenge Classroom ou Etrange petite Tatari (L')

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Carnage à la Tronçonneuse / Saitama Chainsaw Shoujo (Shōnen)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici