Univers des Burn-up!

Burn-up Excess & W

Burn-up Excess & W

Titre original: 
Burn-up Excess & W
Genre: 
Action, science-fiction, ecchi, humour
Éditeur original: 
Tokuma
Éditeur français: 
Panini Manga
Date de sortie originale: 
1998
Date de sortie en France: 
2013 (le 5 juin)
Nombre de tomes: 
1 (one-shot, une suite devait paraitre au Japon mais le magazine de prépublication a été supprimé)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
170
Prix: 
8,99€

Avis

Ce one-shot est adapté de l'OAV Burn Up! W et de la série Burn up! Excess. Temporellement, je l'aurais situé avant les animes car on voit que Nanvel ne fait pas encore partie des Warriors. Cependant, le manga présente une petite anomalie par rapport aux animes: on assiste à l'arrivée de Yuji parmi les Warriors qui comptaient alors seulement Rio, Maya, Lilica et Maki. Cependant, dans l'anime, c'est Rio qui arrive la dernière dans l'équipe Warrior, Yuji, Nanvel et tous les autres y sont déjà présents. Donc finalement, le manga est simplement une courte histoire alternative reprenant l'univers de Excess et Warrior.
Que vaut ce one-shot? Il est du même accabit que les animes, c'est-à-dire: humour dans lequel les formes des filles sont mises en valeur (Rio en particulier) tout cela dans le cadre de missions dangereuses et délicates. Néanmoins, ici, l'histoire un peu plus sombre et violente, notamment lorsque l'on voit une femme qui s'est fait violer. Mais cela se limite à cela.
Amateur des animes ou pas, ce manga est assez amusant à lire, sa longueur due au coup du sort étant finalement nickel.
Par ailleurs il est aussi l'occasion de lire un autre manga de Oh! Great (mangaka qu'on ne présente plus), voyant autre chose que ses manga les plus connus. Quand on compare au récent Air Gear on voit que l'auteur a fait un sacré bout de chemin. Le dessin de Burn-up est encore un peu maladroit et pas toujours réussi, un peu comme Kohta Hirano à ses débuts avec Coyote. Cependant, entre les trois chapitres du one-shot on perçoit quand même une évolution positive, les deux derniers chapitres comportent pas mal de scènes impressionantes. 

Bref une petite escale pour les fans de Oh! Great, un divertissement de manière générale.

Hanoko, un volume lu, le 05/06/08

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici