Blue Dragon - Ral Ω Grad

Blue Dragon - Ral Ω Grad

Titre original: 
Blue Dragon - Ral Ω Grad
Genre: 
Heroic-fantasy, action, ecchi, humour, aventure
Éditeur original: 
Shueisha (prébublié dans Shuukan Shounen Jump)
Éditeur français: 
Kana (collection Dark Kana)
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2009 (le 6 févirer)
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
4
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Je dois bien le dire, je m'attendais à une petite perle rare pour ce manga. Pas cette espèce de shonen heroic Fantasy ecchi inconsistant.  

L'histoire est moisie. Des Kage méchants veulent éradiquer l'humanité. L'un des leurs va se battre contre eux. Ouais super. Bon, J'espère qu'il se passera quelque chose par la suite. Et les motivations des personnages, quand elles existent, sont bidons. Ces personnages, un ramassis de clichés blasant en plus d'être peu nombreux. Seul Kafka a un style sympa et à la limite le Kage Kurukuru qui est rigolo.
Il n'y a guère que les explications sur la nature des Kage qui soient vraiment travaillées. Pas de pot, ces descriptions sur le mode de vie des Kage ne viennent qu'alourdir le récit. Du début à la fin, trop de dialogues sapent le rythme du scenario avant même qu'il se soit installé. Des explications pas inutiles mais qui auraient pu arriver plus tard, de manière plus distillée.
L'humour du manga... Irrecevable. Les pelotages de seins? C'est de l'humour, ça? Vous devez plaisanter. C'est juste débile, inutile, vulgaire et totalement gratuit. Le côté ecchi du manga détruit quasiment tout (qui n'était pas grand-chose à la base…), il y a même des scènes que l'on croirait tout droit issues d'ASGALDH ~The Distortion Testament~ (un hentai pour votre gouverne, et beaucoup plus fun que ce manga de surcroit)
Peut-on estimer les dessins comme la seule vraie qualité de ce manga? Allez, on va dire que oui car ya pas chier, Takeshi Obata reste un excellent dessinateur. Encore que, les combats sont parfois un peu confus. Non pas que ce soit brouillon ou bâclé dans le dessin mais la composition ne permet pas toujours une bonne clarté de lecture de l'action.  

Le boulot à faire est conséquent pour rattraper ce premier tome médiocre, je ne condamne pas tout, mais ça va être difficile. Comme quoi, "Takeshi Obata", "Blue Dragon", faut parfois se méfier des grands noms. 

Hanoko, un tome lu, le 06/09/2015

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici