Bloody Cross

Bloody Cross

Titre original: 
Bloody Cross
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, action, ecchi
Éditeur original: 
Square Enix
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2012 (le 10 mai)
Nombre de tomes: 
12 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
12
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + couverture glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
228
Prix: 
7,65€

Avis

Métisse entre ange et vampire, porteuse d'un fardeau mortel, elle ne se laisse pas démonter et compte bien sauver sa peau. Tsukimiya se bat farouchement pour mener son existence tranquillement sans qu'on lui cherche de noise. Mais tout se complique lorsque Hinata, lui aussi sang-mêlé, se joint à la partie avec également pour objectif de se débarrasser de sa malédiction. Alliance et rivalité naîtra entre ces deux derniers dans un récit à la "je t'aime moi non plus", mais d'autres forces entreront en action: les sangs purs. 

Alors que Dark Shadows sort au cinéma, Ki-oon nous propose un titre lui faisant écho. Bloody Cross nous présente deux sulfureux protagonistes qui tantôt se trahissent l'un l'autre, tantôt s'entraident dans une relation à la fois sensuelle et dédaigneuse. Ils se battent pour un artefact sacré au pouvoir extraordinaire mais tout devient plus compliqué lorsque des anges cherchent aussi à récupérer ces objets. Bloody Cross débute sur le défi de mettre en scène une autre réinterprétation des créatures fantastiques telles que les anges, les vampires et autres, au combien rebattues. Mais finalement il occulte bien vite l'aspect technique de la nature de chacun des personnages pour se focaliser plus sur l'action. Le manga a au moins réussi à ne pas ressortir trop de récents clichés ennuyeux du genre (tels que la nature édulcorée des vampires) et nous sert donc une histoire d'action ponctuée de quelques scènes coquines entre Tsukimiya et Hinata. Mais le tout a du mal à nous emballer vraiment.
L'univers est assez difficile à situer car il semble indéfini. Rien n'est précisé à propos de contexte, on ne sait ni où les personnages évoluent ni quand. Apparemment à en juger les tenues vestimentaires et le peu de détail d'architecture retranscrit, il s'agirait d'un monde contemporain. Ensuite, le character design est très simple, voire trop. Les personnages ont un look passe-partout qui ne nous marque pas vraiment. Quelques personnages secondaires dérogent un peu à la règle, comme la guerrière en possession de Gungnir qui a assez la classe. Les autres sont très classiques. On remarquera que Momose qui fait très Miku Hatsune ^^
Ensuite, le scenario lui aussi peine à nous captiver car il change beaucoup de direction en peu de temps. Au début, Tsukimiya affronte un démon dit très puissant pour lui boire son sang censé lever sa malédiction. Manque de pot, ça tombe à l'eau. Ensuite elle se lance à la recherche du grimoire. Elle le trouve rapidement mais Hinata lui fait faux bond. Après avoir réglé ce problème, c'est l'ange Tsuzuki qui arrive pour récupérer l'objet. Puis vient un autre ange rival, etc etc. La deuxième moitié du tome deux renverse encore la donne puisqu'elle se consacre à la quête de Tsuzuki, l'affaire de Tsukimiya étant réglée. Bref, le lecteur est rapidement trimballé d'intrigue en intrigue et on n'arrive à rentrer dans aucune d'entre elles. Non pas que le manga paraisse incohérent mais il manque de continuité, ce qui fait qu'on n'accroche pas vraiment.
L'auteur ajoute progressivement quelques moments d'humour assez décalé qui auraient pu amuser mais leur effet s'amenuise parce qu'il ne correspond pas tellement avec le caractère des personnages présenté initialement.
Côté dessins, le manga est plutôt sympa, dans un style à la croisée d'Elemental Gerad et de Pandora Hearts. Toutefois, l'auteur a tendance à trop allonger les formes des personnages. Il s'agit bien sûr d'un choix graphique très répandu. Dans certains cas ça passe très bien (XXX Holic), mais dépassé un certain point, cela fait vraiment trop difforme. Je pense aux jambes interminables des personnages, notamment celles de Tsukimiya. Par ailleurs, les combats ont tendance à être trop brouillon, l'auteur se reposant trop sur les explosions et éclats de pouvoirs des personnages sans réussir à nous impressionner. Encore une fois, l'univers qui manque de panache transparaît à travers le dessin pas assez percutant, même s'il n'est pas désagréable. 

Bloody Cross est parvenu à ne pas resservir une histoire de vampire et autres créatures fantastiques pleine de stéréotypes. Mais les deux premiers volumes laissent trop l'impression d'une histoire incertaine et inconsistante. À voir ce que donne la suite. 

Hanoko, deux tomes lus, le 30/05/2012

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)Wallpaper/fond d'écran Bloody Cross / Bloody Cross (Shōnen)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici