Blood Parade

Blood Parade

Titre original: 
Blood Parade (ブラッドパレード)
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, action, drame
Éditeur original: 
Square Enix (prépublié dans GFantasy)
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2011
Date de sortie en France: 
2014 (le 11 septembre)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
194
Prix: 
7,65€

Avis

Un jeune homme qui rejoint une brigade anti-vampires, une vampirette renégate qui veut éliminer les siens, cette équipe improbable va s'atteler à traquer et abattre un à un tous les vampires pour le compte de l'Agence de Sécurité Internationale (ASI) . L'un motivé par la vengeance, l'autre animée par la rédemption. Inéluctablement, leur destin finira par les confronter tous deux pour la conclusion de leurs objectifs respectifs.
Ce binôme ne sera pas sans rappeler le célèbre duo Victoria Seras/Alucard de Hellsing où une nouvelle recrue dans une organisation d'extermination des vampires va être associée au plus puissant des vampires qui fait lui-même partie de ce groupe luttant contre ses congénères espèces. Blood Parade se dirigera davantage vers le côté dramatique de la lutte contre les vampires que du côté action/horreur. Ainsi, nous suivons le parcours de Gilles Mayford et de Luna dans leur chasse aux vampires qui sont plus souvent victimes qu'auteurs de massacres. Très vite, ils vont tomber sur un os, des vampires qui comptent bien faire revenir Luna de leur côté peu importent les moyens.
Le scenario n'est pas mauvais, l'auteur s'est efforcé d'apporter de la nuance dans son scenario via le dilemme de tuer des vampires qui font pourtant tout pour ne pas faire couler de sang. Cependant, ça reste du déjà vu sans réelle nouveauté sur le sujet. Blood Parade se lit donc sans agacer ni surprendre le lecteur. Les personnages auraient pu propulser le manga mais ils sont banals et peu marquants. D'autant que je déteste le genre de character design des héros qui ressemblent à des gamins prépubères, donc cela n'a pas aidé.
Le style graphique en général doit clairement se perfectionner. D'une part, le dessin des personnages comporte beaucoup de maladresses dans leur anatomie. Outre le fait que je ne sois pas friande de personnages à la silhouette très étirée et aux membres ressemblant à structure de bâtons, on verra des corps un peu tordus, des mains mal faites, des poses mal fichues. D'autre part, la mise en scène est bancale. Le travail de tramage est plutôt bon et les décors détaillés installent une certaine ambiance. J'ai été assez surprise de constater que dans les pages du combat entre Kay, Gilles et Luna il y ait facilement trente pages sans aucun décor sans pour autant paraître vide. Moins bonne surprise quand je me suis rendu compte que les mêmes dessins décors pouvaient être utilisés jusqu'à quatre fois, dans cette même scène à l'opéra Garnier. Blood Parade surfe aussi sur la vague de la mode des pages avec de forts contrastes noirs et blancs, plus à tort qu'à raison car j'ai trouvé les pages du manga assez saturées. Dernier point dont je voulais parler, les combats : ils sont retranscrits de manière très approximative, voire brouillonne et feignante. 

Blood Parade n'est pas mauvais et dispose du bonus affectifs pour nous lecteurs français puisque l'histoire de passe à Paris. Mais à part ça, il n'a pas grand intérêt pour le moment. 

Hanoko, un tome lu, le 27/12/2014

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici