Black Torch

Black Torch

Titre original: 
Black Torch (ブラックトーチ)
Auteur(s): 
Genre: 
Action, fantastique
Éditeur original: 
Shueisha (prépublié par Jump Square)
Éditeur français: 
Ki-oon (collection shonen)
Date de sortie originale: 
2016
Date de sortie en France: 
2018 (le 8 février)
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,90€
Rythme de parution: 
Bimestriel

Avis

On récolte ce que l'on sème! Quand on s'implique dans un combat qui ne nous concerne pas et qu'en plus ça se passe entre monstres, ça ne pouvait pas se conclure sans égratignures. Ainsi le jeune Azuma Jiro se retrouve lié à Rago, mononoke puissant recherchs par une organisation obscure ainsi que par des mononoke mêmes. 

Black Torch s'annonce comme un shonen d'action pourvus des canons du genre. Un héros se retrouve plongé au coeur d'une intrigue où se mêlent combat et fantastique. À ses côtés un puissant démon qui fait aussi office de mascotte (puisqu'il apparaît sous forme d'un chat), une tsundere inutilement sexy et casse-pied comme il faut, un mec relax avec un air un peu à l'ouest, un papi dur à cuire. Et face à eux, d'autres démons bien monstrueux pour contraster avec nos héros beaux gosses. Et l'on embraye assez vite sur des combats conçus pour nous en mettre plein les mirettes. De quoi donc ravir les fan d'action. La combinaison de pouvoir entre Jiro et Rago me rappelle agréablement les invocations de Bayonetta en cours de combos.
Les personnages sont assez classiques pour le moment, en attendant leur évolution dans les tomes à venir. Le héros semble pas mal inspiré de Rin Okumura (Blue Exorcist), pour son caractère mais aussi le fait qu'il ait un compagnon chat démon noir. Rago garde une part de mystère puisqu'on ne sait pas encore tout à fait la raison pour laquelle est il demeure tant convoité.
L'univers n'est pas encore très développé mais il s'annonce plutôt intéressant, il donne envie d'en découvrir plus sur le rapport hommes/mononoke à travers le temps. Le manga laisse aussi une certaine vague d'incertitude quant au camp à choisir pour le héros puisqu'aucun n'est présente comme le plus bénéfique pour lui, il serait intéressant de le voir retourner sa veste suite à une péripétie. Pour la réinterprétation du monde des ninjas, dans ce volume un cela se limite à des capacités martiales, car le manga parle plus d'exorcisme musclé que d'espionnage et d'assassinats. Ceux-ci sont mentionnés, nous verrons si les diverses sections des Onmitsu se croiseront (qui sait, peut-être un conflit politique impliquant des mononoke?).
L'auteur nous propose des dessins haute volée, très punchy dans les combats mais aussi un peu pictural pour les décors. Du bon taff. 

Pas le plus surprenant des mangas, mais la sauce reste efficace pour les amateurs de bonnes grosses bagarres surnaturelles. Attendons la suite des événements pour juger de l'histoire. 

Hanoko, un tome lu, le 12/02/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici