Astro Boy

Astro Boy

Titre original: 
Tetsuwan Atom
Auteur(s): 
Genre: 
Science-fiction, action
Éditeur original: 
Tezuka Prod
Éditeur français: 
Glénat puis Kana
Date de sortie originale: 
1952
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
32 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
12 (première édition, parution stoppée), 5 (deuxième édition, terminé)
Nombre d'éditions en France: 
2 (première édition intégrale mais stoppée au volume 12 par Glénat, deuxième édition par Kana qui compile plusieurs chapitres sélectionnés de l'édition complète)
Couverture: 
détachable
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
238
Prix: 
6,90€€ (première édition), 12,50€€ (deuxième édition)
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"Après avoir terminé la lecture de Pluto, adaptation d'un récit d'Astro Boy je me suis dit qu'il était temps de lire l'oeuvre originale.  

L'entrée dans le récit a été rude. En effet, les chapitres datent des années 50, ils visent un public a priori jeune. Ça parle beaucoup (pour ne rien dire), les histoires sont assez longues (une quarantaine de pages à chaque fois), où on allie enquête et bagarres. J'ai trouvé ça soporifique. Au niveau de l'édition, le travail des éditions Kana est réussi : grand format et 30 pages en couleur. 

Daté, mais conviendra peut-être à des jeunes lecteurs." 

Docteur Spider, deux chapitres lus, 25/12/11

 

Astro boy, l'un des monuments de l'histoire du manga. Tout comme Doc, j'ai d'abord été amenée à commencer par en lire des remakes (dont l'excellent Pluto) mais je restais décidée à me tourner vers l'oeuvre originale. Ayant lu le premier tome de l'édition compilée de Kana, j'en ai une vision restreinte mais qui permet tout de même de se faire une idée.  

L'entrée en matière, je le reconnais, n'est pas évidente. Aussi ouverts d'esprit que des lecteurs contemporains puissent être, le décalage temporel reste important. Ce n'est pas le premier manga de Tezuka que je lis, donc graphiquement je savais à quoi m'attendre et j'aimais déjà beaucoup son style auparavant. J'ai toujours aimé l'expressivité de ses dessins, leur vitalité et leur innocence qui cache une maturité bien plus grande.
C'est plus au niveau du scenario qu'il demeure difficile de s'immerger. Les différentes aventures d'Astro Boy sont enfantines et chacune assez moralisatrices. L'humour est assez présent et fait sourire de temps à autres mais cela reste gentillet. Le début de notre lecture nous donne un sentiment vraiment rétro, ce qui est normal au vu de l'ancienneté de l'oeuvre, mais qui justement rend difficile à accrocher. Cependant, du fait que l'univers est de la SF, qu'un robot soit le héros et aussi des problèmes plus adultes soulevés dans les différents chapitres, j'ai quand même souhaité poursuivre.  

J'aurais donc pu à l'instar de Doc déclarer forfait après un ou deux chapitres mais je me suis un peu forcée à poursuivre, sans regret! En effet, au fur et à mesure que je lisais, je me suis habituée au style et me suis attachée à Astro Boy. Étaient-ce les premiers chapitres du volume de l'édition compilée de Kana qui n'étaient pas forcément les mieux choisis pour nous captiver ? Je ne saurais dire.
J'ai donc progressivement commencé à vraiment apprécier ma lecture. Tezuka ajoute toujours un soupçon de réflexion assez adulte qui nous interpelle. De plus, quand on y repense, le scenario n'est pas si puéril qu'il n'y paraît au départ. Le manga n'est pas vraiment violent mais des personnages meurent vraiment et les thèmes abordés restent assez actuels (la discrimination, la corruption politique, l'écologie etc.). En cela, le manga est bien loin des traditionnelles histoires pour enfants où tout est très manichéen (en gentil et courageux contre un méchant qui veut tous les pouvoirs et dominer le monde). De plus, les bonus en fin de volume nous dévoilent la genèse d'Astro Boy et le contexte de son émergence qui ont fini par faire de ce manga une oeuvre historique. Astro Boy doit aussi son succès au fait qu'il était un manga avant-gardiste car la Science-Fiction était à l'époque très peu courante. Tout ce dossier fut fort instructif et cela permet de lire le manga avec un regard plus avisé. 

Astro Boy n'est pas donc pas des plus faciles à aborder du fait du décalage du style par rapport à aujourd'hui. Pourtant, quand on y consacre un peu plus de temps de lecture, on accroche progressivement. On appréciera également plus si l'on se renseigne un peu sur le contexte de création et su succès du manga. Je ne regrette pas d'avoir lu et en lirai davantage avec plaisir. 

Hanoko, un tome lu de l'édition compilée, le 04/05/2013

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici