Académie des Ninjas (L')

Académie des Ninjas (L')

Titre original: 
Sasuga no Sarutobi
Auteur(s): 
Genre: 
Humour, aventure, romance
Éditeur original: 
Media Factory
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
1981 et 2003
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
7 (terminé) + 4 (terminé) en réédition
Nombre de tomes sortis en France: 
7
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
bimestriel

Résumé des tomes

Avis

"Je tiens à vous signaler dès le départ que je n'ai pu avoir entre les mains que le volume 5, soit deux tomes avant la fin de la série. Désolée donc si mon avis n'est pas vraiment général.
Ce manga est un vieux de la vieille, un voisin de Dragon Ball ou encore Capitaine Albator, le pirate de l'espace. J'entends par là que cette série a bercé les petits japonais de la génération passée, et qu'elle vient amuser les français de maintenant. Le choc des âges est assez grand quand on voit le dessin vieillot. Certains trouveront ça nostalgique, moi je trouve juste ça assez laid et passé de mode. Les personnages, surtout les filles, sont coiffés et habillés comme il y a plus de vingt ans, ça fait très bizarre pour un manga sorti cette année. Le crayonné est typique de la génération 80 des mangas, avec des têtes bien rondes et des cheveux à n'en plus finir. On aime ou on n'aime pas. Moi, je n'aime pas.
Niveau histoire, il semblerait que ce manga soit une succession de petites histoires, comme des sortes de chapitres-épisodes. Elles ont plus ou moins de rapport entre elles, mais on retrouve toujours les mêmes héros, soit Nikumaru, le gros ninja, et la jolie Mako. Les histoires en elles-mêmes sont assez quelconques, ça parle évidemment de ninja, mais surtout d'humour. Je trouve les personnages originaux, surtout le cochon-ninja et son propriétaire tête-brûlée.  

En bref, un manga pour les nostalgiques de vieilles séries ou pour ceux qui ont connu l'anime du même nom, semble-t-il éponyme.
A savoir qu'il a été pré-publié dans le magazine Weekly Shônen Sunday" 

DDG, le 19/10/09, tome 5 lu.

 

"Contrairement à DDG, L'académie des ninjas fait partie des animés qui ont bercé ma jeunesse. L'annonce par Doki Doki de sortir les mangas m'avait excité. Découvrons donc ce que vaut la série originale. Sera-t-elle à la hauteur de la nostalgie que je porte pour ce titre ? 

L'histoire se déroule dans un "lycée privée formant 300 ninjas par an". C'est marrant  On voit d'où sort la Sentai School  d'où le titre (ça sautait aux yeux...). Ainsi les élèves sont accrochés au plafond au moment de l'appel, les TP c'est aller s'introduire illégalement dans tel ou tel bâtiment, les épreuves sportives sont des courses d'obstacles... Sortez les shurikens !
Cependant cet aspect est rapidement mis de côté. A partir du volume 2, on a souvent l'impression que les camarades de classe de nos héros sont des gens normaux.
On retrouve au détour des pages beaucoup du folklore ninjas : les technique secrètes, la transformation en tronçon de bois, des références aux Koga/Igas, à Goemon... 

Le coeur de l'intrigue tourne autour du héros Nikumaru (un petit ninja ventripotent et obsédé par les petites culottes), sa chérie Mako, et leurs divers prétendants. On retrouve la figuration d'un Ranma ½. Au fur et à mesure, nos héros exécutent quelques missions. 

La lecture de L'académie des ninjas est un vrai plaisir. On se marre bien. Les blagues, sketchs, situations tournent autour de la bouffe, de la "perversité" du héros, et de la façon dont il se moque des autres. 

Le design est ancien mais le dessin de qualité, ça passe à merveille. 

En étant le plus objectif possible, c'est vraiment une série à lire. De par son style graphique, son humour, ses références." 

Docteur Spider, 4 tomes lus, 07/03/10

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici