Valkyria Chronicles - Wish your smile

Valkyria Chronicles - Wish your smile

Titre original: 
Senjô no Valkyria I - Wish your smile
Auteur(s): 
Genre: 
Guerre, drame, action
Éditeur original: 
Enterbrain
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2011 (le 16 mars)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
Terminé (Bimestriel)

Avis

Deuxième adaptation manga de la série jeux vidéo Valkyria Chronicles sortie en France chez Soleil, Valkyria Chronicles Wish your smile narre l'évolution d'un orphelin au sein de son escouade dans l'armée. La guerre entre Gallia et l'Empire fait rage et le jeune Mintz terrifié par les batailles est propulsé en plein coeur des affrontements. Mal assuré, tantôt houspillé ou soutenu par ses pairs, il tente tant bien que mal de s'intégrer à son unité. Nous suivons la vie de cet adolescent victime de la guerre et découvrons progressivement l'univers de Valkyria Chronicles.
Au programme donc: valeurs morales, missions militaires, entraînements intensifs etc. Le traumatisme psychique de la guerre tient une place très importante dans ce manga dont l'une des optiques sera de voir comment se relever au delà des massacres des combats. Une histoire qui s'annonce très classique, tout comme ses protagonistes.
Pourtant, un charme, une empathie opèrent très vite. Dès les premières pages, on se laisse attendrir par la petite bouille du héros qui est tout mignon qui fait assez pitié dans le sens noble du terme. Le contraste est fortement marqué par Julius qui est a priori tout son contraire, étant parfaitement la figure de l'homme solitaire, taciturne et mystérieux. Évidemment, Mintz, plutôt chétif et peureux va être l'objet de moqueries de certains soldats. Donc il va devoir faire beaucoup d'efforts pour se faire accepter.
La qualité du manga tient pour le moment dans la réussite des auteurs à rendre leurs personnages intéressants par delà les clichés mis en scène. Cesary qui lynche Mintz a tout à fait le profil du personnage détestable qui se la joue mais qui filerait derechef la queue entre les jambes si Mintz acquerrait quelque charisme ou autorité. Cependant, même lui semble avoir un attrait. Peut-être est-ce grâce à son character design qui n'est pas mal et pas stéréotypé. Ensuite, les personnages pour le moment secondaires semblent aussi intéressants, rien que par le fait qu'ils disposent d'un character design un minimum travaillé et non pas seulement celui d'un figurant, fait plutôt rare, le seul autre exemple de cela qui vient en tête est Naruto. S'agit-il de la possibilité que ces personnages aient de l'importance par la suite, ou bien est-ce pour inclure des personnages du jeu vidéo original? Alicia que je trouvais un peu ennuyeuse dans Valkyria Chronicles - Gallian Chronicles est ici plutôt sympathique et mature.
Ainsi donc, l'histoire et l'univers du manga semblent moins développés que dans Valkyria Chronicles - Gallian Chronicles et le sera probablement moins, mais l'attention est focalisée sur les personnages et les auteurs réussissent à bien les développer, donc ce n'est pas plus mal en fin de compte. On pourra voir ce manga comme une histoire parmi les nombreuses de la saga Valkyria Chronicles.
Visuellement, c'est soigné, bien dessiné et agréable à lire. J'aime assez le character design comme je l'ai déjà souligné auparavant. L'absence de nez est un peu surprenante et donne un air assez poupon aux personnages, Mintz en premier de la liste. Léger bémol, les scènes d'actions ne sont pas toujours très claires et on remarque comme dans Valkyria Chronicles - Gallian Chronicles que l'ennemi est très peu montré. Mais ici, ça peut se justifier par le fait que le manga soit plus orienté Shôjo

Ce manga ne permettra pas de découvrir l'univers de Valkyria Chronicles et pourra peut-être paraître limité par le choix d'histoire racontée mais il reste malgré tout plaisant à lire et il a gagné à ne pas se disperser et se concentrer sur un seul aspect.

Hanoko, un tome lu, le 14 avril 2011

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici