Stray Love Hearts

Stray Love Hearts

Titre original: 
STL (Stray Love Hearts)
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, romance, humour
Éditeur original: 
ASCII Media Works
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2010 (le 12 mai)
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
194
Prix: 
7,95€€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Du Shôjo harem masculin, voilà bien longtemps que mon chemin n'avait pas croisé ce genre. Eh bien j'y suis toujours aussi hermétique. 

Le résumé de l'histoire annonce tout à fait la couleur. Un jeune fille, plus ou moins madame tout le monde -son pouvoir surnaturel mis à part- arrive dans un internat normalement non mixte et masculin. Elle fait la connaissance et vit avec de nombreux jeunes hommes tous aussi charmants les uns que les autres. On retrouve tous les types classiques: l'enjoué, l'intello, le mystérieux taciturne, l'ingénu, le dominateur, etc. Mesdemoiselles, servez-vous! Ce manga regorge de bishonen pour tous les goûts. 

Bien évidemment, tous ces beaux mâles sont très attentionnés pour notre petite Hiyoki, histoire de prolonger ce doux fantasme que l'auteure met en place sans complexe. Le manga semblait comporter une histoire au départ, mais je n'ai lu que le deuxième volume et n'ai retenu presque que l'aspect harem masculin tant l'auteure le met en exergue. De plus, pour couronner le tout, le dessin est de qualité et les character designs très attrayants. Donc, l'effet des beaux gosses sublimés fonctionne complètement et prodigue vraiment au manga de quoi séduire les lectrices friandes du genre. Ce qui n'est pas mon cas car je ne vois pas l'intérêt des manga qui offrent du rêve facile au public avec un procédé aussi primaire. 

Pourtant le manga se laisse lire, car les quelques scènes humoristiques sont plutôt pas mal, notamment avec les répliques de Minemitsu Yamashina. Mais c'est dommage que le scenario ne suive pas. Ici, je n'ai pas pu aller au delà des clichés montrés dans ce manga uniquement grâce au dessin, car ce dernier, au lieu de donner une profondeur et une force à son histoire comme dans Di(e)ce par exemple, ne fait qu'amplifier le côté très mielleux du manga.  

Bilan: un manga qui a largement de quoi satisfaire les lectrices peu exigeantes qui ont envie de se changer les idées et de se rincer l'oeil au passage, mais pour les autres, je n'ai pas l'impression que ce manga ait beaucoup plus à offrir, à voir si la suite infirme mon sentiment.

Hanoko, tome deux lu, le 9 avril 2011

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Stray Love Hearts / STL (Stray Love Hearts) (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Stray Love Hearts / STL (Stray Love Hearts) (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Stray Love Hearts / STL (Stray Love Hearts) (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Stray Love Hearts / STL (Stray Love Hearts) (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Stray Love Hearts / STL (Stray Love Hearts) (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Stray Love Hearts / STL (Stray Love Hearts) (Shōjo)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici