Sora Log

Sora Log

Titre original: 
Sora Log
Auteur(s): 
Genre: 
Romance
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
5 avril 2009
Date de sortie en France: 
18 avril 2011
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
4
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Terminé (Bimestriel)

Avis

Un rencontre fortuite sous la bienveillance d'une étoile filante, deux jeunes gens qui se cherchent sans jamais réellement se livrer à l'autre, des rumeurs entre les élèves... Ce Shôjo s'annonçait comme les autres.
On reconnait derechef la patte de l'auteur de Kiss / Hug. J'aurais pu partir sur de mauvais a priori n'ayant pas été très amatrice de ce manga mais étonnement, j'étais à l'inverse plutôt optimiste. Sora Log semblait se différencier légèrement car il dégageait un certain charme de par son dessin et son ambiance. 

Après lecture du premier volume, mon avis est très mitigé. L'incipit a vraiment tout du shojo le plus énervant par tant d'invraisemblance et de facilité dans le scenario. La rencontre de Hikaru et Asou est simpliste au possible et l'attention qu'Asou porte à Hikaru paraît totalement gratuite. Ensuite, au fur et à mesure que Hikaru se met à côtoyer Asou, on voit que la sale réputation que traîne le jeune homme semble s'annoncer assez injustifiée, constituée de racontars quasiment infondés. Donc, le manga part donc dans une direction bien pensante et stéréotypée avec ce cliché: on dit d'Asou qu'il est une racaille de la pire espèce mais il se montre en fait très gentil.
En temps normal, après un tel début j'aurais commencé à lire en diagonale pour expédier ma lecture. Cependant, ce doit être mon optimisme du début qui m'a poussée à ne pas cataloguer d'emblée ce manga. Il m'aura plus ou moins donné raison.
Si au départ, c'est Asou qui s'intéresse beaucoup à Hikaru, par la suite c'est elle à l'inverse qui va chercher à se rapprocher de lui et à mieux le connaître. Le manga devient alors légèrement moins banal parce que c'est rarement la fille qui mène la danse dans les shojo. Point plutôt agréable pour Sora Log donc. Dommage qu'il n'en ait pas été le cas dès le début. Les shojo où ce sont le filles qui prennent les devants ne courent pas les rues. Mais quand on en trouve un, cela donne souvent des résultats assez réussis, tels que Ai Suru Hito - Cours de séduction en 20 leçons par exemple. J'aurais aimé que ce shojo sorte vraiment de l'ordinaire. On retiendra au moins que la volonté pointe du bout de son nez.
Visuellement, le style reste très similaire à celui de Kiss / Hug. Toutefois, ici nous sommes plutôt dans le schéma inverse: alors que je trovuais dans Kiss / Hug que le dessin allait de pis en pis, ici ils tendent plutôt vers le haut. Je commence à apprécier la douceur avec laquelle l'auteure dessine ses personnages féminins. Quant aux personnages masculins, je trouve toujours qu'ils ont des traits assez grossiers et peu agréable à regarder. Mais on dirait que cela s'améliore peu à peu rien que dans ce premier tome.  

Sora Log demeure dans l'ensemble très moyen, mais il se pourrait qu'il amorce une évolution dans l'oeuvre de l'auteur. 

Hanoko, un tome lu, le 19/08/2011

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici