Secret Sweetheart

Secret Sweetheart

Titre original: 
Boku wa imouto ni koi wo suru
Auteur(s): 
Genre: 
omance, érotique
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Soleil Manga
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
10 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
10
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Terminé (Bimestriel)

Avis

"Ce Shojo a d'entré de jeu, une atmosphère pesante voire quasi dérangeante. 

D'une part, l'histoire est principalement centrée sur les relations qu'entretiennent Yori et Iku. Il y a de ce fait très peu de personnages. On ne voit quasiment jamais leurs parents. Tout est centré sur eux. Du coup, on a une impression d'étouffement comme si on était à huis clos. 

Ensuite, l'histoire en elle même peut déranger pour qui a une soeur ou un frère. Comment imaginer une seule seconde désirer son frère ou sa soeur ? C'est d'autant plus étrange du fait que Yori et Iku soient jumeaux... 

Enfin, l'histoire est basée que là dessus : Iku et Yori braveront-ils les interdits ? Ça peut être dangereux car on peut très vite tomber dans la monotonie... 

Côté dessin ça reste correct mais encore une fois il n'y a que deux personnages et les décors sont inexistants donc... Pas beaucoup de boulot pour l'auteur de ce côté là... 

En définitif, pour l'instant ce manga ne m'a laissé qu'une sensation bizarre! Peut-être que je ne suis pas assez ouverte d'esprit mais quand même! C'est peut-être un peu trop poussé." 

Lalie, 1 tome lu, 25/06/07

 

Un shojo complètement vide pour moi. Il n'y a presque pas d'histoire, l'auteur nous fout à l'arrache un frère et une soeur qui s'aiment tous les deux en cachette et qui n'osent pas se l'avouer clairement. Et voilà, je vous ai résumé le premier volume, il ne se passe rien d'autre que le frère et la soeur qui se découvrent.
Franchement, ce manga n'a aucun intérêt, comme l'a dit Lalie, tout est centré sur les deux protagonistes, mais ni l'un ni l'autre n'est un personnage attachant. Ils sont le type même des personnages de shojo tant par leur apparence que par leur caractère.
Il faut dire que l'auteur ne les met pas en scène de sorte qu'ils soient plus attrayants que ça. D'emblée, elle nous montre dans un bref premier temps un frère qui très sarcastique envers sa soeur puis, directement après, le frère révèle ses sentiments à sa soeur. On a vraiment l'impression que l'auteur expédie son histoire. Le manga aurait pu être pas mal du tout si l'auteur avait d'abord insisté sur le malaise de la soeur dont les notes sont médiocres par rapport à son frère qui réussi très bien. Elle aurait pu développer cet état d'esprit de la soeur, lui donner un peu plus de combativité afin de faire bouger sa situation, et après seulement en venir aux sentiments du frère qui pourraient évoluer en fonction de cela. Ce n'est qu'un exemple mais de cette façon, le manga aurait déjà eu plus de consistance. Telle qu'elle est, la relation entre le frère et la soeur ne présente aucun intérêt, on dirait que l'auteur n'a pas travaillé dessus.
Comme l'a aussi dit Lalie, le manque de boulot se manifeste aussi par le dessin: on ne voit presque que les deux protagonistes qui entre nous ne valent pas tellement le coup. Ils ont le physique le plus récurrent des shojo. Et puis ce n'est pas spécialement bien dessiné en plus. 

Allez voir ailleurs, ici il n'y a rien à voir. Si vous souhaitez lire un on manga qui traite aussi de l'amour incestueux, allez tout bêtement lire le célèbre Angel Sanctuary qui est incomparablement meilleur.
Le seul avantage de Secret Sweetheart, c'est qu'il se lit super vite, expédié en une vingtaine de minutes. Par dessus le marché on peut sauter la moitié des dialogues, on comprend tout ce qu'il se passe comme si on avait tout lu. Si vous voulez faire la course de celui qui lit (et retient bien sûr) un manga le plus vite, choisissez celui-là, vous avez de grandes chances de gagner.

Hanoko, 1 tome lu, fin Juin 2007

 

"Ce que les filles n'ont absolument pas précisé dans leurs avis, c'est que ce manga est uniquement orienté sur les relations sexuelles des personnages. Je m'attendais à un amour incestueux du type "j'ai envie d'embrasser mon frère sur la joue, oulalala je suis une méchante fille". Bref un shojo de base, du point de vu de la fille. Ici c'est le frère qui est très entreprenant, c'est peut être lui qui est le plus mis en avant.
Pour tout vous dire je n'ai pas lu ce manga, j'ai juste ouvert une page au hasard, j'ai vu que mademoiselle avait une main dans la culotte, j'ai sauté à un autre passage, sa culotte avait disparu ! Plutôt émoustillé j'ai continué de feuilleter le tome. Bref j'ai trouvé ce départ très excitant, sans doute parce qu'il joue sur le fantasme de la fille inexpérimentée qui dit non mais qui pense oui.
Le dessin est agréable, mais sans personnalité particulier...
En bref on peut avoir des mauvaises raisons de lire ce manga, on verra si ça continue sur la même lancée ;)" 

Docteur Spider, un tome parcouru, 22/08/07

Voir aussi : Forbidden Love, Evergreen

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici