Romantic Love Story (A)

Romantic Love Story (A)

Titre original: 
Bokutachi wa Shitte Shimatta
Auteur(s): 
Genre: 
Romance
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Panini manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2009 (le 13/05)
Nombre de tomes: 
14 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
14
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
trimestriel

Avis

L'angoisse de l'entrée au lycée peut faire naître dans le coeur de frêles jeunes filles bien des petites paranoïas! C'est le cas de Kotori qui est une mordue des jeux vidéo de drague. Mais elle compte bien réussir également irl! ("in real life" pour les newbs qui lisent mon article ^^). Ce ne sera pas tâche facile car elle éprouve quelques difficultés à s'intégrer, d'autant que sa meilleure amie Akemi, séparée d'elle dans une classe, a tendance à s'éloigner d'elle plus ou moins sciemment. Livrée à elle-même, Kotori va faire face à un autre problème: un garçon de sa classe, à la réputation de voyou et au succès confirmé auprès des filles, porte exactement le même nom de famille qu'elle! Ce dernier va tenter de sympathiser avec elle, mais la jeune lycéenne est persuadée qu'il ne fait que se jouer d'elle. Nait donc une drôle de relation entre ces deux jeunes gens, qui sera malmenée par les complexes de Kotori la poussant à agir pas comme elle le voudrait toujours.
Voici le topo pour ce manga. 

Après avoir fait une présentation en bonne et due forme des enjeux, mon avis ne s'attardera guère sur un manga qui ne semble pas en valoir le coup. En effet, A romantic Love Story est un Shôjo comme on en trouve à la pelle. L'histoire très primaire nous offre le sempiternel schéma du mec super beau gosse, coqueluche de beaucoup de filles du lycée, qui s'intéresse étonnement à une fille timide, sensible et effarouchée sur les bords. Le fantasme de toute jeune fille banale: qu'un garçon canon s'intéresse à elle et la trouve atypique. Du rêve facile que l'auteure met en page. Une histoire qui en plus est hyper banale dans le monde merveilleux des Shôjo. C'est vraiment lassant cette sensation de lire 36 fois la même chose ^^
La seule chose un peu amusante sont les moments où Kotori se met sur sa console, on a droit à quelques scène amusantes. L'aspect amitié en parallèle de la romance pourrait être intéressant aussi. À voir si cela prend de l'ampleur sur la suite. Enfin pour continuer sûr quelques qualités, on relève que les dessins sont réussis dans l'ensemble. L'auteur nous sert de belles planches qui sont plus attirantes que la couverture, avec un character design plaisant. C'est un élément qui m'a permis de poursuivre ma lecture. 

Globalement, on ne retiendra pas grand chose. Ce Shôjo semble comme les autres, ni bon ni mauvais, juste lambda. Les amatrices du genre pourront apprécier ce manga comme un autre sans en garder un souvenir impérissable.

Hanoko, un tome lu, le 13/07/2011

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici