Pray for Love

Pray for Love

Titre original: 
Kami-sama x Ore-sama x Danna-sama!?
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, fantastique, humour, aventure
Éditeur original: 
Kadokawa Shoten (prépublié dans Asuka)
Éditeur français: 
Soleil manga (collection Gothique)
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2015 (le 1er juillet)
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
162
Prix: 
7,99€

Résumé des tomes

Avis

Les romances entre lycéens c'est trop mainstream. Cette fois il s'agira d'une romance entre une lycéenne et... Un dieu! Est-ce dans cet état d'esprit que la mangaka a élaboré cette oeuvre?  

Pray for Love démarre sur une histoire plutôt drôle: Un grand-père endetté et irresponsable vend sa petite-fille sans parents à un Dieu pour que ce dernier le débarrasse de ses dettes miraculeusement. Ce dieu, pervers, aux tendances maso et probablement lolicon aussi, va stopper la croissance de la jeune fille pour s'assurer que ses camarades n'aient pas de vues sur elle. À ses seize ans, il déboule dans sa vie et réclame son dû, ce qui n'est pas au goût de la concernée qui n'était pas au courant de la machination.
Un postulat farfelu pour ce manga mais concrètement, le scenario n'aura pour seul but de la romance et du fantasme. Et du fantasque encore plus fantasque que celui les Shôjo ordinaires destinés aux filles à fleur de peau et amatrices du genre. Pour ma part je trouve cette histoire limite pédophile dans l'idée (rien de choquant dans les faits), le scenario n'a rien d'intéressant et les personnages sont banals. Sans parler non plus de l'énorme cliché que l'héroïne, totalement obtue au début, va évidemment succomber aux charmes et avances de ce dieu envahissant. Encore une fois, on veut bien nous faire croire que la volonté d'une jeune fille tient à peu de choses pour peu qu'un beau mec la drague. Clap clap.
En revanche, je reconnais une grande qualité à ce manga par rapport aux autres: un véritable travail au niveau des dessins. Keiko Sakano a un bon coup de crayon et il est notamment rare que dans un Shôjo les décors soient si soignés. Comme dans beaucoup de Shôjo, ils sont peu présents mais je n'ai jamais eu cette sensation de vide. Et quand l'auteure (ou ses assistantes) en dessinent, ils sont très beaux. Cela est sans doute dû à la volonté de créer une ambiance particulière étant donné que des dieux et créatures surnaturelles sont représentées. Mais quand bien même, beaucoup d'autres auteures se seraient épargné cette peine malgré le côté fantastique, donc je le souligne d'autant plus. Après je ne suis pas friande de tels manga où tout scintille de partout mais le travail fourni est indéniable. 

Les amatrices pures et dures de Shôjo pourri apprécier Pray for Love, moi ce n'était pas trop ça malgré le bon travail apporté aux dessins. 

Hanoko, un tome lu le 09/07/2015

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Pray for Love / Kami-sama x Ore-sama x Danna-sama!? (Shōjo)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici