Passion Ballet

Passion Ballet

Titre original: 
Tenshi na Yatsura
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, humour
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2001
Date de sortie en France: 
2006 (le 22 Novembre)
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Terminé (bimestriel)

Avis

"Un Shôjo qui d'un point de vue de romance, suit le schéma bateau de tous les shojo, c'est-à-dire l'héroïne est super amoureuse d'un mec super populaire et le destin fait qu'ils vont être réunis tous les deux, puis arrive la rivale de l'héroïne. Résultat, combat pour le mec.
Je pronostique déjà la fin du manga. Mais pas de jugements hâtifs, les surprises sont toujours possibles.
Ici, l'originalité se situe en la passion qui a réuni les deux personnages principaux: la danse. Une romance moyenne accompagnée d'un univers comme celui de la danse devient alors plus intéressant, surtout qu'ici, la danse prend une place importante dans l'histoire. Je trouve ça pas mal de découvrir un peu ce monde, surtout que personnellement, je n'y connait que dalle à la danse.
Mais bon, malgré cela, le tout n'est pas très passionnant. Et le dessin est un peu trop enfantin pour moi. De plus, les yeux aussi énormes dans les mangas m'ont toujours un peu rebutée. J'allais dire, les personnages sont trop maigres mais ils ont la circonstance atténuante de faire de la danse.
Je descend le manga mais c'est tout de même pas trop mal dessiné, j'ai largement vu pire en la matière. 

Au final, je n'ai pas une impression de médiocrité envers ce manga, mais je pense plutôt qu'il s'adresse à un public féminin jeune, parce qu'il a quand même quelques qualités." 

Hanoko, 1 tome lu, le 24/11/06

Avec le même thème, mais pour des lectrices sans doute plus âgées, voir aussi Subaru, danse vers les étoiles.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici