Number

Number

Titre original: 
Number
Auteur(s): 
Genre: 
Action, shonen-ai, fantastique
Éditeur original: 
Asahi Sonorama
Éditeur français: 
Mag Garden
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2010 (le 21 juillet)
Nombre de tomes: 
7 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
7
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,95€
Rythme de parution: 
Terminé

Avis

Tueurs à gage aussi froids que de la glace dissimulant pourtant une étincelle d'humanité, voici ce qui constitue l'organisation Thanatos dont le secteur d'activité est l'assassinat, a fortiori. Mais plutôt que de traiter les différentes missions que les membres de l'organisation sont amenés à accomplir, le manga se focalise sur les relations qu'entretiennent les Numbers entre eux. Pas de doute, nous sommes bien dans le Shôjo, un Shôjo atypique certes. D'ailleurs il ne s'agit pas réellement de Shôjo au sens commun du terme puisque nous sommes dans le shounen-ai mais le public ciblé reste le même.
Ainsi donc, le pitch du manga résume bien la couleur: griefs, rancune, colère, déchirements intérieurs et compagnie. Toutes ces histoires de sentiments sont parallèlement agrémentées de nombreuses scènes de combat pour rendre la chose plus dynamique. Mais le mélange ne marche pas vraiment. 

Je trouve que les personnages beaucoup trop stéréotypés rendent le manga trop banal.
Le héros est particulièrement difficile à cerner: il fait très souvent preuve de beaucoup de sentiment et d'attachement à certains autres personnages et la plupart de ses réactions sont extrêmement émotives. Cependant, il se la joue tueur impavide qui pourrait presque sourire de la mort des autres, alors que cela ne concorde pas du tout avec sa personnalité. Soit il est schizophrène (j'en doute un peu), soit l'auteur cafouille légèrement sur son personnage.
Tekirai manque cruellement de charisme par rapport à l'image qui est faite de lui. C'est surtout son côté Seme (terme désignant le personnage dominant dans le genre du yaoi) qui ne le rend pas crédible du tout. À mon avis, l'auteur a probablement dessiné pas mal de doujin shounei-ai voire yaoi avant de devenir professionnel et a gardé ses habitudes d'ajouter du shounen-ai pour appâter les lectrices amatrices du genre, mais je trouve que cela dessert plus le manga qu'autre chose. Cela se ressent dans le dessin général du manga: les personnages ont des expressions exagérées voire quelque peu grossières, le genre qu'on retrouverait davantage dans des manga érotiques (yaoi ou ecchi).
Seul Sakura trouvait grâce à mes yeux: même si lui non plus n'échappe à un cliché, celui du personnage colérique et arrogant pour sa part, j'avais fini par le trouver assez attachant. Manque de pot (vague spoil du tome 2) il ne fait pas long feu. Sa mort reste inexpliquée pour le moment, l'auteur avait peut-être envie de se débarrasser de lui d'une manière ou d'une autre. Quant aux autres personnages, je les trouve ternes et je n'ai d'ailleurs pas retenu leur nom.
Dur dur tout ça pour un manga qui se centre sur ses personnages. C'est dommage, je ne trouve pas l'histoire mauvaise pour autant. Encore une fois, elle n'est pas très novatrice, mais demeurait intéressante tout de même. C'est ce qui m'avait poussée à poursuivre ma lecture. Je reste intriguée de savoir comment elle va évoluer après le volume deux mais je ne suis quand même pas des masstes emballée.
L'intérêt aurait pu être renforcé par les combats mais n'omettons pas que nous sommes dans un Shôjo donc il ne faut pas trop en attendre à ce niveau. Pourtant ils sont en assez bonne quantité mais ils manquent de classe. L'auteur se repose un peu trop sur un certain gigantisme dans ses scènes de combat (rayons d'énergie immenses etc.) mais cela provoque davantage une perte de notion des grandeurs plutôt qu'une véritable sensation de monumentalité. De plus, l'auteur abuse aussi des contrastes de noir et de blanc, ce qui rend les planches saturées et moins aisément lisibles. 

Mon opinion est donc partagée, le manga n'est pas mauvais mais il aurait pu être largement meilleur. On verra ce que ça donnera sur le long terme.

Hanoko, deux tomes lus, le 18/10/2010

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Number / Number (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Number / Number (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Number / Number (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Number / Number (Shōjo)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici