Ne me Repousse pas!

Ne me Repousse pas!

Titre original: 
Iya da nante Iwasenai
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, tranche de vie, comédie
Éditeur original: 
Shogakukan (prépublié dans Sho-comics)
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2013 (le 9 mai)
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,99€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Ne me repousse pas a tout du Shôjo le plus rudimentaire et stéréotypé possible, à la différence près que l'auteure a voulu introduire le problème social de la différence d'âge entre les deux protagonistes. Certains Josei avaient déjà traité le sujet tels que Itadakimasu - Un Homme à déguster! et Trop jeune pour moi?! ou encore des Shôjo comme Papillon. Toutefois, il est intéressant de voir ces problématiques pendant l'adolescence où la différence d'âge rien que d'une année peut porter à conséquence.
Malheureusement, le côté romance banale fait beaucoup d'ombre à cette thématique. En effet, Ne me Repousse pas reste en dominante amourettes potaches à l'eau de rose. Notre héroïne hésite, craint de se voir quittée par son jules, se laisse facilement influencer par les autres... S'ajoute l'inévitable triangle amoureux qui achève de compléter le tableau. Les personnalités des personnages sont très classiques, ce qui n'apporte guère de variante à l'affaire.
Ensuite, le problème de la différence d'âge exacerbé par le fait que l'une soit lycéenne et l'autre collégien n'arrive finalement qu'en seconde place et ne sert qu'à contrecarrer les rapports entre nos deux tourtereaux. Il n'y a pas vraiment de travail psychologie sur les personnages vis-à-vis de cela ni de véritable questionnement social. Peut-être était-ce davantage traité dans le premier volume mais dans le second, on en parle très sommairement deux ou trois fois. C'est dommage que cet aspect n'ait pas tellement enrichi le manga, toutefois il s'agit sûrement d'un choix de l'auteur qui n'a pas voulu donner d'orientation dramatique ni psychologique à son manga pour conserver un récit gai.
Ce manga ne m'a donc pas emballée des masses. En revanche, j'ai trouvé les dessins assez sympa, l'auteure a un style plutôt chouette, pas aussi commun que son scenario. De plus, le chapitre indépendant nommé Jeune Vitamine s'est avéré plus prenant que le manga principal. Ces qualités cependant ne suffisent pas à constituer une vraie raison de lire le manga. 

Ne me repousse pas demeure donc sans conteste une simple histoire de coeur teintée d'humour. Sa banalité fait qu'on ne retiendra pas plus que cela ce manga. À réserver aux amatrices de Shôjo. 

Hanoko, tome deux lu le 24/09/2013

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici