Magie Intérieure !

Magie Intérieure !

Titre original: 
Cosmo na Bokura !
Auteur(s): 
Genre: 
magie, sentiments, collège, tranche de vie
Éditeur original: 
Hakusensha
Éditeur français: 
Delcourt
Date de sortie originale: 
1999
Date de sortie en France: 
2003
Nombre de tomes: 
4 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
4
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
199
Prix: 
6,99€

Avis

"Parlons bien, parlons peu.
Je n'ai lu que le premier tome de la série, et je dois dire que je suis relativement mitigée.
Tout d'abord concernant son dessin. Dès les premières pages, j'ai été à la fois enchantée et déçue par ce que j'ai pu voir. Certaines scènes sont sublimes, d'autres font très brouillon, comme si l'auteure n'avait pas jugé bon de s'y appliquer. Le chara-design ne me plait guère de manière générale, à part peut-être pour le chat Silk qui, pour le coup, fait très chat. Haruko n'est pas un personnage qui m'attire : c'est juste une gamine qui passe son temps à rougir et qui n'a que très peu de charisme. Le personnage très androgyne de Takamiya me paraît plus intéressant mais n'est pas non plus très "beau" visuellement parlant. Après, chacun ses goûts, je suppose.
L'histoire traîne donc du coté de la magie, mais pas forcément une magie à la Maître magicien Negima! (Le). Haruko n'a de sorcière que le nom, et il semblerait qu'elle n'ait aucun véritable pouvoir, à part discuter avec son chat dans ses rêves. Celui-ci lui sert régulièrement des prédictions, mais cela s'arrête là, du moins pour ce que j'en ai vu. Suivons-nous une gamine qui se prend pour une sorcière ou est-ce plus que cela ? Toujours est-il qu'Haruko est bel et bien une fille lambda en apparence. Elle a ses propres soucis, ses rêves, ses craintes, ses amis... Bref, elle vit sa vie de collégienne comme tout le monde. Et comme beaucoup de collégiens japonais, il va lui arriver des bricoles (harcèlement scolaire notamment). Cette partie du premier tome rend d'ailleurs le manga plus mature qu'il n'y paraît de prime abord. L'héroïne n'est pas épargnée sous prétexte qu'elle est justement héroïne d'un shojo. En soit, c'est pas mal.
Un peu d'humour dans ce manga avec le facétieux chat et d'autres personnages pitres. Rien de bien transcendant mais cela allège un peu le thème mentionné plus haut. A noter que le nom d'un des personnages me perturbe : il se nomme Takioka et je lis toujours "Tapioca". Un peu énervant ^^' 

Au final, c'est un titre plutôt sympa à lire si tant est que le dessin ne nous rebute pas trop. Pour ma part, je reste sur la brèche, ne sachant décider si j'ai apprécié ou pas ce manga.  

DDG, le 15/01/13, un tome lu.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici