Ma Copine est Fan de Yaoi

Ma Copine est Fan de Yaoi

Titre original: 
Fujoshi Kanojo
Auteur(s): 
Genre: 
Humour, romance
Éditeur original: 
Enterbrain
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
17 août 2011
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€

Avis

Mission accomplie, vous avez réussi à séduire la fille qui faisait chavirer votre coeur, elle qui semblait imprenable, trop parfaite pour exister... Mais détrompez-vous, ce n'est que le début ! C'est ce que Mutô Taiga, un étudiant qui a un petit boulot d'appoint va apprendre à ses dépends.  

Alors que Taiga réussit à sortir avec une de ses collègues de travail qu'il admire, celle-ci lui fait la confidence qu'elle est une otaku et fan de yaoi qui plus est. Taiga lui assure que cela n'a pas d'importance et qu'il l'accepte comme elle est. Ameya Yuiko décide alors de se laisser aller avec lui et de lui dévoiler son vrai caractère. Taiga va découvrir assez rapidement l'ampleur des choses lorsque Yuiko va faire des trips à tendance fétichiste et des trips gay sur Taiga. Dur dur pour une relation fraîchement commencée.
Voici une comédie romantique d'un genre particulier. On avait vu Otaku Girls, place maintenant à Ma Copine est Fan de Yaoi. Le mélange est assez réussi. Au début durant l'introduction où Taiga essaye de se rapprocher de Yuiko, on se trouve dans une romance assez classique mais c'est pour mieux renverser la situation par la suite. Yuiko est assez réussie dans son genre, elle semble complètement barrée et se lâche totalement, si bien que toutes ses conversations ne tournent qu'autour de ses fantasmes yaoi. Elle emploie bien évidemment tout le jargon qui se rapporte au genre. Même moi, alors que j'ai lu pas mal de yaoi, j'étais parfois autant larguée que le pauvre Taiga. Lorsqu'il va commencer un peu à se familiariser avec l'univers assez délirant de Yuiko, il va comprendre qu'il a du pain sur la planche s'il veut rester dans la course. Yuiko mentionne énormément un manga nommé "Sepatte Takurô", j'ai essayé de chercher des info à son sujet mais il s'agit manifestement d'une oeuvre fictive créée par l'auteur pour illustrer les propos de Yuiko. J'admets que pendant un moment on pouvait se poser la question ;).
Il est un peu dommage qu'il n'y ait pas plus de références à des manga existants. On remarquera bien sûr l'allusion plus que prononcée à Black Butler, mais c'est tout ce que j'ai pu relever. Peut-être est-ce une question de droit d'auteur qui empêche les mangaka de pouvoir librement citer d'autres manga. Pourtant, on mentionner par exemple Yûko de XXX Holic qui cite City Hunter (Nicky Larson) comme son manga préféré. Alors pourquoi pas plus de références aux Shônen block buster dans Ma Copine est Fan de Yaoi? Bref, passons.
Ce premier volume est donc un bon départ pour une série qui s'annonce vraiment drôle. Les auteurs nous servent aussi des planches sympa et dynamique. Ma Copine est Fan de Yaoi n'est pas exceptionnellement beau, on remarque quelques visages pas très réussis mais dans l'ensemble, le style n'est pas désagréable. Le point fort est d'avoir habilement marié le style de dessin classique des Shôjo au style de dessin yaoi type, entre le character design de Yuiko et Taiga. J'aime particulièrement le regard coquin de Yuiko toujours plein de malice, même au début lorsqu'elle et Taiga ne sortaient pas encore ensemble.  

C'est donc une comédie pas mal du tout qui s'amorce là, je suis curieuse de voir de quoi sera faite la suite: jusqu'où ira Yuiko dans ses fantasmes et jusqu'où Taiga réussira-t-il à la suivre.

Hanoko, un tome lu, le 15/08/2011

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici