Lovely Love Lie

Lovely Love Lie

Titre original: 
Kanojo wa uso wo aishisugiteru
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, musique, tranche de vie
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2011 (le 13 avril)
Nombre de tomes: 
19 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
16 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée mat
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Bimestriel puis selon parution japonaise

Avis

Après l'intrigant My first Love, Kotomi Aoki continue de nous surprendre avec Lovely Love Lie. Ce titre narre une romance improbable entre Riko Koeda, une lycéenne normale mais légèrement farfelue et Aki Ogasawara un jeune musicien et compositeur pour le groupe Crude play, qui veut échapper quelques temps à l'étau du show-business. Rencontre fortuite ou coup du destin? Riko est une fan de Crude play et admiratrice d'Aki, tandis que ce dernier, composant pour un groupe au succès montant et très médiatisé ne dévoile pas son visage aux devants de la scène. Il rencontre par hasard Riko dans la rue et, sans lui révéler qui il est, il va développer une relation avec elle.
Le lien entre le monde de la musique et de la jet set avec la vie normale n'est pas sans rappeler le classique Nana: la difficulté de marier vie de star et vie personnelle, la rivalité entre deux groupes que pourtant tout rapproche de par les relations qu'entretiennent les membres (ici Crude play et le groupe de Riko qui s'est fait remarquer), etc. Lovely Love Lie traite aussi ces aspects-là mais l'auteure réussit à se démarquer et à apporter de la nouveauté. On assiste également aux coulisses de la production musicale et l'on découvre les travers de ce show-business.
Le personnage principal est Aki, fait plutôt inhabituel dans les Shôjo qui se placent généralement du point de vue du personnage féminin. Nous suivons son quotidien, ses galères, ses coups de blues, ses choix de vie, etc. Il est plutôt intéressant car il ne semble pas spécialement original sans pour autant stéréotypé. Et cela va aussi pour les autres personnages: chacun, sans être particulièrement remarquable, a son propre charme parce qu'il ne tombe pas dans les gros clichés du genre. Le scenario se révèle lui aussi intéressant, faisant preuve d'une histoire vraiment travaillée. On retrouve quelques schémas récurrents (plusieurs personnes amoureuses du personnage féminin principal) mais dans l'ensemble, Lovely Love Lie est bien loin d'une simple histoire à l'eau de rose.
Relevons aussi une importante évolution dans le style visuel. On reconnaît bien sûr la patte de l'auteure dans le character design (qui me rebute toujours autant mais passons). Cependant une refonte non-négligeable de sa façon de réaliser ses planches a été opérée. La mise en page suit beaucoup moins les codes classiques des Shôjo, les très gros plans sur le visage des personnages sont moins nombreux pour mettre davantage l'accent sur l'environnement. En effet, ce qui m'a le plus frappée en feuilletant le manga est le soin et le détail apportés aux éléments de décors. L'auteure n'a pas seulement voulu dépeindre une romance mais aussi un univers particulier avec le milieu urbain et ses grandes tours. Le travail de tramage est inéluctablement plus prononcé. Derechef, Lovely Love Lie nous prouve combien il se distingue des Shôjo lambda aux pages très blanches faisant l'impasse sur beaucoup de détails du décor au profit d'une exagération (selon moi) des émotions. Là on pense beaucoup à un style Shônen. C'est donc à nouveau une agréable surprise de constater les efforts fournis. 

En tout cas, cela fait très plaisir de voir une auteure de Shôjo qui essaye de varier ses mangas. Sans changer de genre, Lovely Love Lie emprunte des éléments à d'autres types de manga pour s'enrichir et devenir un titre vraiment intéressant. On n'attend qu'une chose, la suite.

Hanoko 1 tome lu, le 20/04/2011, (avis inchangé après avoir lu huit tomes le 16/08/2012)

Ce manga a été adapté en film au même nom (Kanojo wa Uso o Aishisugiteru) sortant le 14 décembre 2013 au japon.
Pour poursuivre, vous pouvez vous diriger vers une référence dans le manga sur la musique: Beck

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)Wallpaper/fond d'écran Lovely Love Lie / Kanojo wa uso wo aishisugiteru (Shōjo)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici