Loveless

Loveless

Titre original: 
Loveless (ラブレス)
Auteur(s): 
Genre: 
romance, fantastique
Éditeur original: 
Ichijinsha (prépublié dans Comic Zero-Sum)
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2002
Date de sortie en France: 
début 2007
Nombre de tomes: 
12 (en pause)
Nombre de tomes sortis en France: 
12 (en pause)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple+jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,50€
Rythme de parution: 
Selon parution japonaise

Avis

 "Loveless représente parfaitement le genre de manga à succès. Le héros est un garçon petit et mignon qui joue les durs mais qui cache un conflit intérieur et autres problèmes en conséquence. Ensuite d'autres personnages mystérieux arrivent, l'attention est portée sur le héros, le tout accompagné d'une pseudo-profondeur. S'enchaînent ensuite divers combats toujours bordés de sentiments. Voila de quoi attendrir plus d'une. En revanche vous aurez compris que ce n'est pas mon cas et que je m'apprête à descendre ce manga. 

Déjà je n'ai pas du tout aimé le héros, je ne le trouve absolument pas attachant et le fait qu'il ait une double personalité le discrédite complètement. En plus on ne sait pas trop quand est-ce qu'il a l'une ou l'autre, c'est confus. Bon d'accord ça engendre les problèmes qu'il a avec sa mère mais ça ne change pas mon sentiment. Encore, s'il n'y avait que le héros, parce que généralement je n'aime pas le protagoniste principal, je préfère toujours les personnages secondaires, ça n'aurait pas été très grave. Mais avec Loveless, même les autres ne me plaisent pas. Yuiko est la parfaite cruche de service éprise du héros, rien à dire, passons. Sobi, je le trouve complètement plat. Yayoi ne présente pas non plus beaucoup d'intérêt, à part qu'il peut tromper sur son sexe, j'ai cru que c'était une fille; remarquez, quand j'ai vu la couverture du manga, j'ai aussi cru que Ritsuka était une fille. Pour yayoi ça doit être fait exprès puisqu'il porte un prénom féminin. Ces derniers mis de côté, il n'y a pas vraiment d'autres personnalités développées pour le moment. Donc avec ce qui est proposé actuellement, je n'y trouve pas mon compte.
Ensuite, l'histoire m'a l'air bien vide. Des combats de paroles, Ritsuka qui veut venger son frère, je ne suis vraiment pas convaincue que ce sera assez consistant pour faire une longue série. Enfin, je ne vais pas développer là-dessus vu que je ne connais pas la suite. On ne sait jamais ça peut toujours s'améliorer, pas de condamnation hâtive. A part ça, les trois quarts des dialogues sont inutiles, j'en ai sauté pas mal et j'ai quand même compris sans problème ce qui se passait. L'histoire des humains avec deux paires d'oreilles et une queue (pas de mauvaises interprétations les gens à l'esprit mal tourné :-] ) demande à être éclaircie, il faut voir si cela a une quelconque utilité pour le scenario (à part faire joli et rendre les personnages pus mignons). 

Pour ne rien arranger, je n'ai pas non plus aimé les dessins. Certes l'auteur a montré un style particulier, mais je trouve qu'il est cruellement simpliste. Les émotions sont bien retransmises, les personnages sont expressifs mais je trouve que c'est trop souvent dessiné sommairement. Ca manque de détail, les décors sont souvent absents ou alors résumés à pas grand chose. Toutefois, c'est surtout sur le tome un que j'ai ressenti cela, le tome deux semble plus travaillé, mais les cases vides restent trop présentes. 

Je sens que je risque d'éveiller la colère de certaines avec cette critique mais franchement, je m'attendais à bien mieux que cela. La lecture du tome 3 n'a pas modifié mon avis. Loveless me laisse un peu la même sensation que Fruits Basket." 

Hanoko, 3 tomes lus, le 24/05/07

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici