Living in a happy world

Living in a happy world

Titre original: 
Sekai wa Happy de Dekiteru
Auteur(s): 
Genre: 
Romance
Éditeur original: 
Shogakukan
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
25/02/09
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
terminé (bimestriel)

Avis

Un manga qui m'avait l'air assez simpliste au début mais qui finalement à montré plus de complexité que ce que je croyais.
Quand on lit le premier chapitre on a l'impression que l'on va avoir le droit à une amourette tranquille pleine d'humour et de scènes cocasses. Cependant, c'est finalement davantage le côté dramatique de cette relation amoureuse qui en est ressorti.
En effet, un professeur, même jeune, sortant avec une de ses élèves est une situation très délicate et prompte à tous les quiprocos et accusations possibles. D'autant que la ycéenne en question, Kanae, n'a pas des antécédants facilitant les choses: fille d'une famille très riche, elle déjà usé de l'influence de ses parents par le passé sur un professeur de son établissement. De ce fait mais entre autres, elle est très mal vue par ses camarades et n'a pas d'amis, malgré son caractère doux voire naïf. De plus, pas mal de choses se sont passées entre elle, Misato et son ex petit ami.
Voilà donc beaucoup d'éléments du passé qui ne sont pas éclaircis dans le premier volume et qui offrent un peu plus de profondeur à ce manga. Ainsi, le premier volume entretient un certain mystère qui donne envie envie de lire la suite. C'est davantage l'évolution de Kanae, par rapport à son comportement d'antan qui est intéressant dans ce manga, sa romance avec Eiji n'étant pas spécialement intrigante à mes yeux, je la considère davantage comme un moyen qu'une fin. Mais peut-être qu'un lecteur meilleur publique que moi pour les shojo saura apprécier le manga dans sa globalité. 

Dessiné correctement sans être extraodinaire, dans la lignée de C'était nous, Living in a happy world vaut le détour.

Hanoko, un tome lu, le 14/03/09 puis tome 2 en mai 2009

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici