Life

Life

Titre original: 
Life
Auteur(s): 
Genre: 
Drame, psychologique, tranche de vie
Éditeur original: 
Kadokawa
Éditeur français: 
Kurokawa
Date de sortie originale: 
2002
Date de sortie en France: 
2008
Nombre de tomes: 
20 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
20
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,50€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Bienvenue dans l'enfer d'Ayumu Shiiba, une lycéenne qui s'efforce de tout faire au mieux mais pour qui tout va de travers. Alors qu'elle s'est donné les moyens pour passer une scolarité heureuse, la complexité des relations humaines va la pousser à se mutiler et s'auto-flageller au moindre conflit, s'accusant de tous les torts. Ayant perdu ses repères et toute confiance en elle, Ayumu craint l'avenir et ne parvient à savoir quel comportement serait le meilleur à adopter.
Dans ce Shôjo, point de romance mièvre mais l'histoire d'une vie tragique d'une lycéenne. Life est très poignant, traitant d'un thème ô combien rebattu dans des centaines d'oeuvres : le lycée et l'ijime. Mais il l'aborde de manière pas banale et très touchante.
Dès le début on pressent ce qu'il va se produire et par la suite on redoute chaque page tournée. Ayumu nous fait terriblement pitié (au sens propre du terme), se comportant comme un martyr pour endosser le malheur des autres alors qu'elle n'en est pas vraiment responsable. Plus tard, elle devient l'objet de souffrance et de terreur qui empire toujours. À chaque fois qu'une lueur d'espoir s'offre à elle, le soulagement s'anéantit et sa vie reste un enfer. Une histoire assez déprimante et très violente par moment à ne pas mettre entre toutes les mains.
La réussite du manga tient également au travail de la personnalité de chacun des personnages. L'auteure réussit à mettre de la subtilité et de la nuance même pour les personnages au coeur le plus sombre. Le suspense demeure concernant le véritable fort intérieur de Manami.
Les couvertures sont toutes composées de portraits des héroïnes où elles semblent heureuses mais ne vous laissez pas piéger par les apparences. Les dessins s'ancrent dans un style Shôjo classique mais ils comportent de nombreuses particularités qui les distinguent. L'auteur s'efforce de rendre les émotions des personnages extrêmement incisives en exagérant leur expression. Ainsi, elle joue beaucoup sur les trames pour amplifier les regards féroces. Son trait est également très nerveux pour nous faire ressentir les émotions des personnages jusqu'au plus profond de nous-même. Dans les premiers volumes, le résultat n'est pas toujours très réussi, les expressions paraissent parfois grossières, mais cela n'empêche pas du tout se plonger dans le récit. Par la suite, la qualité des dessins croît, certaines pages font même penser à du Seinen d'horreur et d'autres sont très dynamiques. Je pense notamment au tome 8 composé quasiment que de scènes d'action bien loin du Shôjo habituel. 

Life ne vous laissera pas de marbre, lecture vivement conseillée à condition d'avoir les nerfs un minimum accrochés. Un manga qui se dévore. 

Hanoko, un tome lu, le 28/12/2011 puis tout de lu

Retrouvez la fiche du drama adapté de ce manga: Life

Si ce manga vous a plu, vous aimerez Peach girl, le côté violent en moins. 

Hanoko

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici