Legendary Love

Legendary Love

Titre original: 
Houshin Shinai Engi (封神しない演義)
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, humour, aventure, drame, romance
Éditeur original: 
Kadokawa Shoten
Éditeur français: 
Soleil manga (collection Gothic)
Date de sortie originale: 
2015
Date de sortie en France: 
2 mai 2018
Nombre de tomes: 
6 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,99 euros

Résumé des tomes

Avis

Une fille, presque comme toutes les autres, se retrouve du jour au lendemain projetée dans un monde fantastique. Elle devra évoluer aux côtés d'un jeune homme séduisant... qui a la flemme se remplir son rôle dans l'histoire et voudrait lui refiler le bébé. Saki va devoir composer avec tout un tas d'hurluberlus; au début réticente, elle découvre la condition de ces personnages et se donner l'objectif de les aider. 

Legendary Love nous propose de revisiter le classique de littérature chinoise Hôshin Engi (l'Investiture des Dieux), sous un angle humoristique et décalé. Tous les personnages rencontrés vont se révéler assez loufoques, chacun dans son genre. On garde le côté harem masculin, puisque l'héroïne se retrouve entourée de beaux mecs, mais l'autrice axe beaucoup son manga sur l'auto-dérision, avec des mecs qui font juste n'importe quoi. C'est assez rigolo à lire, même si on se doute que la romance pointera du bout de son nez plus tard.
Sakano Keiko met aussi en place un univers intéressant. L'héroïne est plongée dans un roman, à l'histoire donc déjà écrite. En ce sens, les personnages vivent dans le dépit de leur destinée toute tracée qu'ils ne peuvent changer car, a fortiori, elle est déjà inscrite sur le papier. On a donc un récit dans le récit et Saki, qui a le pouvoir extraordinaire d'annuler certaines malédictions, va s'atteler à offrir un nouvel avenir à ceux dont elle croise le chemin. C'est d'ailleurs assez dommage que le titre de Legendary Love ramène ce manga à une condition de shojo romantique basique garni de fantastique, sans mettre en avant de côté réinterprétation de légende. Ce choix rabaisse ce shojo qui pour une fois sort de l'ordinaire.
Côté dessin, c'est dans la veine de ce que Sakano Keiko a déjà fait, faut aimer vraiment le style shojo. Cependant, la qualité est au rendez-vous. C'est très soigné dans l'ensemble, les décors sont riches et l'autrice nous montre qu'elle sait dessiner des personnages aussi bien jeunes qu'âgés, avec des physionomies variées. Cela paraît anodin à signaler mais dans les shojo, c'est très rare que l'autrice s'applique pour dessiner les adultes, donc soulignons-le quand c'est le cas. 

Ce premier tome propose donc une histoire et un univers sympa avec quelques bonnes farces, pourvu que ça continue dans cette voie! 

 

Hanoko, un tome lu le 23/05/2018

Vous êtes ici