Kuroorihime to Kawaki no Ou

Kuroorihime to Kawaki no Ou

Titre original: 
Kuroorihime to Kawaki no Ou
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, drame
Éditeur original: 
Hakusensha
Éditeur français: 
Aucun (scantrad: fuyunoyo)
Date de sortie originale: 
2009
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
60

Avis

Un roi possessif et pervers qui aime tourmenter doucement sa captive. Une jeune femme révoltée qui fait tout pour s'enfuir. Une histoire d'amour a priori impossible.
Les deux protagonistes ne semblent nourrir aucun sentiment amoureux l'un envers l'autre, c'est plutôt un jeu du chat et de la souris qui existe entre eux où seul le chat s'amuse. Cependant, les chose vont bien sûr évoluer, Setia apprendra à connaître Azurite et comprendre son comportement. En ce qui est de la romance, ce manga ne m'intéresse pas du tout. Les histoires d'amour m'ennuient la plupart du temps et celle-ci n'a pas grand chose de nouveau à apporter, tout est cousu de fil blanc. En revanche, Mizuho Kusanagi a mis en place un début de psychologie intéressante entre l'impitoyable Azurite et l'insolente Setia, je ne vous en dis pas plus pour éviter tout spoil. Grâce à cela, le manga prend une autre dimension et se montre plus riche qu'il n'y paraît au départ. Cependant, deux choses compromettent cette qualité. D'une part, la longueur très réduite du manga qui coupe court à ce développement émergent des personnalités. D'autre part, une conclusion qui revient sur quelque chose de trop mielleux et très prévisible. C'est dommage, le manga aurait pu être plus percutant.
Je ne l'ai pas encore mentionné alors que d'habitude j'en aurais parlé en premier: ce manga possède un style emprunté des Mille et Une Nuits. Sauf qu'il n'apporte pas grand chose finalement. Les dessins sont beaux, l'auteure en profite pour parer ses personnages de belles tenues, de faire de jolis décors et d'installer une ambiance un peu envoûtante. Mais cela n'apporte rien côté scenario, cela pourrait tout à fait se passer dans un autre contexte. Donc cet aspect restera mineur, préférez en la matière le pétillant Magi - The Labyrinth of Magic (du côté des Shônen) ou bien l'intriguant Mille et une nuits (en Manhwa). 

 En l'état, Kuroorihime to Kawaki no Ou reste une romance sympathique pour toute fan de Shôjo. Mais pour les autres comme moi, c'est finalement une petite déception. 

Hanoko, one-shot lu, le 27/02/2013

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Kuroorihime to Kawaki no Ou / Kuroorihime to Kawaki no Ou (Shōjo)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici