Intrigues au Pays du Matin Calme

Intrigues au Pays du Matin Calme

Titre original: 
Richou Angyouki
Auteur(s): 
Genre: 
Historique, Romance
Éditeur original: 
Kadokawa Shoten
Éditeur français: 
Delcourt/Akata
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Glacée en couleur
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,50€

Avis

"Je furetais dans la petite bibliothèque sans prétentions et sans mangas de ma petite ville quand je suis tombée sur Intrigues au Pays du Matin Calme. Agréablement surprise de tomber sur l'unique manga de l'établissement, je me mets à le lire. Bien m'en prit car ce manga vaut tout de même le détour. Second manga de l'auteur après Le Sanctuaire de la Princesse Serpent (que je ne connais pas), Intrigues au Pays du Matin Calme est soigné, avec quatre historiettes tournant autour du même personnage principal, Yun, et dépeignant avec brio une Corée féodale rongée par le vice.
Graphiquement très respectable, le manga se targue d'avoir des personnages plus ou moins charismatiques ainsi que des décors plutôt sympathiques. Un vrai coup de coeur concernant l'esquisse des visages féminins qui est une pure merveille à mes yeux.
Au niveau des histoires, c'est somme toute assez classique, des affaires de coeur auxquelles viennent se greffer des querelles pécuniaires et autres sortes de détournements de fonds, plaçant le manga dans la catégorie des Josei. Le personnage en lui-même de Yun et son métier me rappellent fortement Nouvel Angyo Onshi (Le). D'ailleurs, les héros des oeuvres respectives portent un médaillon similaire. A noter aussi que dans les deux cas l'auteur semble s'être basé sur des légendes populaires et la réalité de l'époque.  

Au final, un bon petit manga sympathique sur la Corée. Et non, ce n'est pas, comme on aurait pourtant pu le penser, un manhwa." 

Dragondegivre, le 27/09/08

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici