Immortal Rain

Immortal Rain

Titre original: 
Meteor Methuselah
Auteur(s): 
Genre: 
Aventure, amour, comédie, fantastique
Éditeur original: 
Shinshokan
Éditeur français: 
Doki-Doki
Date de sortie originale: 
1999
Date de sortie en France: 
2011
Nombre de tomes: 
11 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
11
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Prix: 
5€€ pour le premier tirage du tome 1, 6€€95
Rythme de parution: 
terminé

Avis

"D'une déconcertante platitude.
Je commence cette fiche aussi rudement que le manga m'a déçue. Avec un résumé plutôt alléchant et des personnages prometteurs, on se retrouve en fait face à une histoire mal exploitée et des individus plats comme des limandes.
Le manga nous narre l'histoire d'une quête épique, celle du secret de l'immortalité que détient Rain, alias Methuselah (remarquez la ressemblance avec le personnage biblique), un individu las de vivre sans jamais mourir. Il tente d'échapper aux chasseurs de primes et assassins qui veulent la coquette somme promise pour sa tête. Mieux que ça, Rain cherche surtout à redevenir humain. C'est là qu'entre en scène la très masculine Machika, une assassin débutante. Elle souhaite venger la mort de son grand-père, décédé dans sa course contre Rain. Mais la demoiselle tombe évidemment sous le charme du mystérieux immortel, et elle décide de le suivre et de l'aider. ça aurait pu paraître bien, pourtant je trouve que l'ensemble est mal exploité, voire bâclé.
Les personnages auraient pu être classes, mais seul Rain est un tout petit peu intéressant. Machika réagit comme toutes les filles de shôjo, elle est d'ailleurs assez peu mise en valeur par son aspect garçon. Régulièrement, on nous lance des pistes intéressantes concernant l'histoire de Rain, mais c'est trop mal dosé pour qu'on s'y accroche en cherchant à savoir la suite. Soit l'auteure en dit trop, trop tôt, soit elle n'en dit pas assez à chaque intervention clé. Dommage.
Graphiquement, c'est quelconque. Des personnages peu charismatiques (alors que Rain avait du potentiel) et un coup de crayon moyen. On sent la patte shôjo, mais c'est assez peu marqué, ce qui est bien. Les scènes d'action sont bien menées bien qu'assez courtes, et la mise en page permet de bien ressentir les émotions des protagonistes.
La note d'humour est plutôt bienvenue dans ce contexte d'histoire un peu molle. Rain est un gros handicapé de la vie, maladroit quand ça lui chante. Et Machika est une demoiselle qui se ment sur ses sentiments, avec une classique réactivité violente dans ces cas-là. Des petits détails rigolos à chercher dans les pages, et on a fait le tour. 

En bref, un manga vraiment plat, j'espère qu'il arrivera à prendre son envol au second tome." 

DDG, le 10/02/11

Des immortels avec Dogs - chiens errants hurlant dans la nuit.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici