I'm the Only Wolf

I'm the Only Wolf

Titre original: 
Boku wa Ookami.
Auteur(s): 
Genre: 
Comédie, romance, tranche de vie
Éditeur original: 
Shueisha (prépublié dans Ribon)
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2014 (le 5 février)
Nombre de tomes: 
5 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
5
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
208
Prix: 
6,99€
Rythme de parution: 
Trimestriel

Avis

I'm The Only Wolf. Avec un tel titre, on pourrait croire à une histoire de plus parlant d'amourette impossible entre une lycéenne et une créature de la nuit. Mais il ne sera pas question du loup garou dans le campus du lycée, plutôt d'un Mowgli des temps modernes.
Jin Okami est un drôle de lycéen qui se dit élevé par les loups et qui se comporte comme s'il avait tout à apprendre de la vie sociale. Rina Kuramoto, une lycéenne exécrant les garçons pour leurs obsession à coucher avec tout ce qui bouge, va le prendre sous son aile par un coup du sort. Elle voit également en lui le prince charmant pur et innocent qu'elle fantasmait et développe très vite des sentiments pour lui. Jin, sans gêne par ignorance des convenances va pourtant mettre à rude épreuve ses nerfs.

I'm The Only Wolf est un manga de plus sur des ébats amoureux de lycéens, mais son petit quelque chose en plus est son humour et son côté un peu décalé. Jin se comporte comme un loup : il ne mange que de la viande, il renifle les gens pour se souvenir d'eux, ne connaît rien de l'anatomie féminine, ne parle pas correctement. Tel un enfant sauvage, il ne possède donc pas les pulsions sexuelles des loups mais se comporte comme un animal. Cela va créer bien sûr mille et une situations potaches et embarrassantes où Jin ne se rendra pas compte de la portée de ses actes. Lui et Rina vont développer une affection particulière l'un pour l'autre mais la jeune fille aura bien du mal à lui enseigner tout ce qu'il a le droit ou non de faire avec les gens.
La romance est donc abordée avec beaucoup d'autodérision, à la différence des Shôjo classiques où vraiment tout ne tourne qu'autour des héros qui n'ont d'yeux que l'un pour l'autre et pour qui rien d'autre n'existe au monde. I'm The Only Wolf possède lui aussi son immanquable triangle amoureux avec Keita, l'ami d'enfance de Rina (comme c'est surprenant) mais à l'instar de tout le reste, l'humour prime, ce qui en fait un prétexte de plus au rire. Dans cette volonté de comédie, les personnages, qui restent classiques, sont suffisamment réussis pour rendre vraiment amusantes toutes ces farces.
Pour ce qui est des dessins, I'm the Only Wolf est un Shôjo commun pas spécialement mémorable, centré sur les personnages et avec peu de décors dessinés. Le niveau est correct, l'auteur soigne bien le visage des personnages pour rendre au mieux leur expressivité selon les codes graphiques du Shôjo. Elle tente quelques angles de vues un peu plus périlleux, mais le résultat n'est pas très probant, dommage.

Je n'attendais rien d'I'm the Only Wolf, mais le manga s'est révélé très rigolo. Cependant, rien d'exceptionnel qui pourrait brancher un lectorat autre que celui du genre du Shôjo. Je conclurais sur deux remarque : le manga donne envie de se faire un KFC et je conseille vivement au héros d'aller vivre en France s'il veut goûter du lapin

Hanoko, un tome lu, le 04/05/2014

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici