Hyougara Sanka

Hyougara Sanka

Titre original: 
Hyougara Sanka
Auteur(s): 
Genre: 
Romance, humour, lycée
Éditeur original: 
Hakusensha
Éditeur français: 
aucun
Date de sortie originale: 
2009
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
37

Avis

"J'ai lu ce petit one-shot en anglais, ce titre n'étant pas encore sorti en France. Visiblement, il n'a été publié que dans un magasine, LaLa DX. Présentation.
L'histoire commence de but en blanc. le plus populaire des lycéens déboule et offre un string à la fille la plus gauche de sa classe. Pourquoi ? D'après, le garçon, un coup de destin. Pour la fille, Machida a juste fait une erreur. Pour nous, on se dit juste "WTF ?". Puis en fait, en suivant l'histoire, on se fiche de comment elle a débuté.
Car le cadeau de ce string va faire naître entre Machida et Yoshiko une étrange amitié. Yoshiko, en voulant rendre le cadeau plutôt particulier, va en apprendre beaucoup sur le garçon qu'elle estimait juste dragueur et de mauvaise compagnie. Puis la demoiselle va s'endurcir, devenir comme la femme que Machida aime, la "Blue Leopard Lady". Une histoire touchante qui ne sort pas des sentiers classiques du shôjo, avec deux personnages si différents en apparence et pourtant si similaires.
On ne sort pas du cadre shôjo non plus avec le graphisme : de grands yeux, une fille qui, une fois les lunettes à terre, devient magnifique, un garçon terriblement séduisant et bad boy... Le trait oscille entre légèreté et lourdeur, je trouve l'ensemble peu équilibré. En fait, il n'y a pas grand chose à en dire, on ne retiendra pas le titre pour cela.
Je terminerai en disant que le côté humour de la série est agréable. Pas trop lourd ni trop niais, il provient surtout du côté parano de Yoshiko, qui prend Machida pour un gros pervers. Chaque fois qu'il approche, elle émet l'hypothèse d'un harcèlement sexuel. Les têtes des personnages, dans ces moments-là, sont comiques. 

Voilà, un one-shot shôjo sympa mais dont on pourra se passer aisément s'il ne sort pas sur le sol français." 

DDG, le 09/01/11

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici