Grace Door - Les mystérieux majordomes d'Otome Road

Grace Door - Les mystérieux majordomes d'Otome Road

Titre original: 
Grace Door - Otome Road to shitsuji to tobira
Genre: 
Fantastique, drame, humour
Éditeur original: 
Libre Publishing
Éditeur français: 
Tonkam
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
192
Prix: 
7,99€

Avis

"Au départ, j'ai cru que ce manga était un yaoi. M'a induite en erreur la couverture pleine de jeunes hommes séduisants et androgynes. En fait, il s'agit d'un shojo plutôt agréable.
L'histoire nous mène dans un salon de thé très chic, où officient d'incroyables majordomes. Ils sont là uniquement pour servir comme il se doit les femmes qui s'y présentent, et notamment des clientes spéciales. Pour faire court, nos chers majordomes conduisent les mortes errant encore sur Terre vers l'au-delà.
Pour nous accompagner dans cette épopée, cinq jeunes hommes très mignons. Pour commencer, Anise le métisse, à travers les yeux duquel nous suivons les aventures du Grace Door. Il est apprenti et découvre avec étonnement la terrible tâche de cet établissement. Nous avons aussi Seiji, le premier majordome, étrange et mystérieux homme qu'idolâtre Anise. Les trois autres garçons ont une personnalité bien affirmée, somme toute assez originale et intéressante. Les interactions entre tout ce petit monde donne lieu à de jolies scènes comiques, avec souvent Anise entre deux feux. Bref, je pense que les personnages sont le point fort du manga.
Car il est assez classique de croiser des passeurs de morts vers l'au-delà (Fille des Enfers (La), dans l'idée). Il est par contre plus original que leur couverture soit un salon de thé, établissement qu'ils gèrent d'une main de maître et dont les clientes, spéciales ou non, apprécient particulièrement. C'est là le lieu que toute jeune femme classe et distinguée souhaite découvrir. Petite précision : Otome Road est l'autre nom du quartier Ikebukuro de Tokyo.
Le dessin est très classe également. Le trait est fin, maîtrisé, raffiné. Le chara-design est très shojo, voire yaoi, dans le sens où les beaux mecs se succèdent dans des poses séduisantes et badass. Le design des lieux, notamment du Grace Door, fait très victorien, comme un vieux Londres. J'ai apprécié le visuel.
En fin de premier tome, une petite description pour chaque majordome, ainsi qu'un plan du Grace Door, ce que je trouve être une riche idée. 

Bref, un shojo intéressant, original et joli." 

DDG, le 28/06/2014, un tome lu.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici