Étrange petite Tatari (L')

Étrange petite Tatari (L')

Titre original: 
Fushigi no Tatari chan
Auteur(s): 
Genre: 
Ecole, frisson, vengeance
Éditeur original: 
Seirindo Visual
Éditeur français: 
Akata / Delcourt
Date de sortie originale: 
1991
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
6 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
6
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
190
Prix: 
6,99€

Avis

"Étonnant que ce manga horrifique fasse partie de la catégorie des shojo. Étonnant aussi est le laps de temps entre sa sortie japonaise et sa sortie française...
Le dessin est clairement laid. Il a mal vieilli, le chara-design est bâclé, les personnages et les décors sont déformés, l'ombrage brise souvent l'image en mille miettes... Mais peut-être est-ce volontaire, pour appuyer le côté effrayant du titre.
D'ailleurs, ce côté effrayant ne l'est qu'un petit peu. La pauvre Tatari Kamino (la malédiction de Dieu) est le bouc émissaire de sa classe. Elle en prend plein les dents et souvent ne dit rien. Mais quand cela va trop loin, elle lance une malédiction à son bourreau et celui-ci souffre, dans le thème de ce qu'il a infligé à Tatari. Les mauvais sorts sont un peu flippants, mais comme chaque chapitre est court, l'effet retombe vite. Le côté redondant de la chose fait que le concept s'essouffle rapidement. En tout cas, les sales gosses qui malmènent Tatari ont bien cherché ce qui leur arrive.
On peut dire que ce manga est un peu la vitrine de ce qui peut se passer dans les classes, surtout au Japon. Je ne m'étendrais pas là-dessus car je m'y suis déjà penchée il y a bien longtemps (allez voir mon article sur l'Ijime).  

Au final, un shojo d'horreur (cherchez l'erreur) moche, vieux et redondant. Peu intéressant sur la durée." 

DDG, le 10/02/2014, un tome lu.

Pour de l'horreur, penchez-vous sur Junji ITO (Femme Limace (La), Cirque des Horreurs (Le)...)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici