Doors of Chaos

Doors of Chaos

Titre original: 
Grenfen Tür
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, suspense
Éditeur original: 
Tokyopop
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2009 (25 Février)
Nombre de tomes: 
3 (treminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
12
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
trimestriel

Avis

Une histoire qui n'innove pas beaucoup mais qui montre quand même qu'elle est prenante. 

Sorte de D. Gray-Man version shojo, Doors of Chaos vous entraîne dans un monde rempli de superstitions des temps renaissants aux côtés d'une gothique lolita accompagnée de bishonen, tous pourvus de pouvoirs mystiques.
Notre héroïne est une jeune fille ingénue qui va être forcée de se prendre en main alors qu'elle aurait souhaité demeurer dans l'innocence de sa vie aux côtés de sa soeur. Mais son tuteur, en qui elle avait toute confiance, vient de commettre l'acte le plus déchirant pour elle: la séparer des deux êtres qui lui sont les plus chers. Mizeria n'a pas le choix, elle doit refermer les portes que Clarissa est forcée d'ouvrir, afin d'empêcher que le monde ne soit la proie en détresse des démons.
Une histoire qui aurait pu paraître bien manichéenne si le noeud de l'intrigue n'avait pas été décalé. Car en effet, plutôt que de se concentrer vraiment sur la lutte contre les terrifiants monstres qui attaquent sans vergogne les humains, la véritable quête est celle de la vérité sur le comportement de Rickther et la recherche de Clarissa. Un scenario se montrant finalement simple mais qui a quand même de quoi séduire.
Le rythme de l'avancement de l'histoire est très soutenu, ce qui fait que malgré les quelques carences de complexité, on accroche bien au manga et on ne s'ennuie pas. Parfois on est presque un peu égaré tant le manga va vite mais je trouve que c'était le bon choix. Car Mizeria, ne nous le cachons pas, est une sacrée pleurnicharde même si elle pouvait être amusante au début. Du coup, vu que les événements s'enchaînent, on la voit donc se résigner à prendre une décision et faire preuve d'un peu de dynamisme. Le manga ne se perd donc pas trop en larmoiements lourds et inutiles pour se concentrer davantage sur l'action.
Le manga a de quoi séduire aussi grâce à son graphisme fin et soigné. L'auteure montre pas mal de personnalité et un style assez accrocheur qui plaira à toutes les fans du shojo dit "gothique". J'aime tout particulièrement le design des démons, qui est bien monstrueux, me rappelant certains homonculus de Fullmetal Alchemist

Voilà donc un titre qui s'annonce court mais intense.

Hanoko, un tome lu, le 13/03/09

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici