Crimson Cross - Jusqu'à ce que la Mort nous Sépare...

Crimson Cross - Jusqu'à ce que la Mort nous Sépare...

Titre original: 
Crimson Cross - Shi ga Futari wo Wakatsu Made
Genre: 
Horreur, fantastique
Éditeur original: 
Shishokan
Éditeur français: 
Asuka
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2008
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Original
Prix: 
7,95€

Avis

"Je m'attendais à mieux de ce one-shot parlant des vampires.
Je ne connais pas la véritable légende de Van Helsing, mais ici, notre cher tueur de vampire est lui-même un vampire et pourchasse son "parent" en quête de vengeance. Le manga s'articule uniquement autour de la dualité entre Karl et Eliot. Il faut y voir d'après moi une espèce d'histoire d'amour homosexuelle. La phrase récurrente des protagonistes va d'ailleurs dans ce sens : "jusqu'à ce que la mort nous sépare". Si ça, c'est pas de la promesse d'amour !
L'histoire présente quelques personnages féminins aux prises de vampires majeurs, notamment Eliot. Chaque fois, Karl semble impuissant face à lui. Pourtant, il continue de lui vouer toute sa haine et de le pourchasser. Sorte de jeu du chat et de la souris, cela semble sans fin. D'ailleurs, le manga se termine sans le faire. Une suite serait-elle possible ?
J'ajouterai aussi que ce one-shot a au moins le mérite de montrer que l'immortalité, ça peut être une mauvaise chose. En effet, Eliot et Henri, les vampires majeurs de l'histoire, semblent se faire diablement chier dans leur vie sans fin et ont du mal à s'occuper. Comme quoi, il vaut peut-être mieux faire son temps pour véritablement apprécier la vie.
Graphiquement, le trait est très fin et l'ombrage judicieux. ça donne une touche romantique et gothique à l'univers, ce qui est de bon aloi. Cependant, la façon dont est parfois articulé le manga nous perturbe. Il aurait été préférable de mieux gérer la chronologie de l'histoire afin d'éviter de nous perdre davantage.
Pas grand chose à dire de plus si ce n'est que ce manga ne révolutionne pas ma vision des vampires, au contraire. Assez décevant." 

DDG, le 12/02/10, one-shot lu.

Des vampires avec Castlevania : Order of Ecclesia ou encore Rosario + Vampire.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici